Meta-analyse des traitements néoadjuvants des cancers de l'œsophage et de la jonction oesogastrique

par Matthieu Faron

Thèse de doctorat en Santé publique - recherche clinique

Sous la direction de Pierre Blanchard et de Gwénaël Le teuff.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Santé Publique , en partenariat avec Centre de Recherche en épidémiologie et Santé des populations (laboratoire) , Oncostat (Méthodologie et épidémiologie clinique en oncologie moléculaire) (equipe de recherche) , Faculté de médecine (référent) et de Université Paris-Saclay. Graduate School Santé publique (2020-....) (graduate school) .


  • Résumé

    Les cancers de l'œsophage restent grevés d'un pronostic à long terme sombre. Des stratégies multimodales associant différemment chirurgie (S), chimiothérapie (C) et radiothérapie (R) ont été développé afin d'améliorer ce pronostic. Ce cancer est également hétérogène en raison de la présence de deux histologies différentes (adénocarcinomes et carcinomes épidermoïdes) et deux localisations anatomiques (œsophage thoracique et jonction œsogastrique). La problématique était donc l'étude de l'interaction entre l'effet traitement et des modificateurs dans une situation clinique comportant plus de deux traitements. La méta-analyse en réseau sur données individuelles d'essais randomisé était donc la méthodologie la plus appropriée. La première partie de la thèse a permis l'étude des performances d'un modèle permettant d'évaluer une méta-analyse en réseau sur données individuelles en une étape à critère de jugement de type survie sous paradigme fréquentiste. L'accent était porté sur une situation où de l'interaction avec un modificateur était présente. La seconde partie de la thèse portait sur la réalisation d'une analyse sur données individuelles. Trois méta-analyse par paire comparant les trois stratégies actuelles S contre CS, S contre CRS et CS contre CRS ont été réalisé. Cette analyse a été complété par une méta-analyse en réseau utilisant toute l'information disponible. Le critère de jugement principal était la survie globale. Les critères secondaires étaient la survie sans récidive, le mode de récidive (sous forme de risques compétitifs) les causes de décès, la qualité de la résection et la morbi-mortalité postopératoire. Pour chaque analyse une recherche d'interaction entre l'effet traitement et le type histologique ou la localisation tumorale était recherché.

  • Titre traduit

    Meta-analysis of neoadjuvant treatment of esophageal and gastroesophageal junction carcinoma


  • Résumé

    Esophagus cancer still carries a dismal prognosis. Multimodal treatment strategies usually combine surgery (S), chemotherapy (C) and radiotherapy (R) to obtain better survival. Esophagus cancer is also a heterogeneous entity with two histological subtypes (adenocarcinoma and squamous cell carcinoma) and two anatomical locations (thoracic esophagus and gastroesophageal junction). This is a problem of studying the interaction between the treatment effect and modifiers in a clinical situation where more than two treatments are available. Individual participant data network meta-analysis was therefore the optimal methodology. The first part of the thesis focused on studying the performance of a model for one step individual participant data network meta-analysis for a time to event outcome under the frequentist paradigm. A special emphasis was made on situation where an interaction between the treatment effect and a modifier is present. The second part of the thesis was the analysis of the individual participant data of all the available studie. Three pairwise meta-analysis comparing the three most frequent therapeutic sequences were done : S vs. CS, S vs. CRS and CS vs. CRS. These analyses were completed by a network meta-analysis combining all the available information in a one-step design. Primary outcome was overall survival. Secondary outcomes were disease-free survival, type of recurrence (local or distant or death without recurrence with competing risks), cause of death, quality of the surgical resection and postoperative morbidity and mortality. For each analyses an interaction between the treatment effects and the histological subtypes or the anatomical location were seeked.