Entre l'éros et ses contraintes, les multiples jeux de la femme dans les romans d'Anne Hébert et d'Assia Djebar.

par Jelena Antic

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Philippe Goudey.

Thèses en préparation à Lyon 2 , dans le cadre de 3la depuis le 28-10-2008 .


  • Résumé

    Cette analyse comparative propose d’étudier les multiples jeux de la femme, causés par le conflit entre l’éros et ses contraintes dans les romans d’Anne Hébert et d’Assia Djebar. Or, l’opposition entre ces deux notions représente le déclencheur des multiples rapports qui se tissent entre la femme et l’Autre. Et cet Autre, considéré tantôt comme danger et ennemi, tantôt comme ami et moitié perdue, il suscitera la soif d’altérité, d’hétérogénéité par rapport aux normes communément admises dans un milieu fermé. L’attention se portera sur des métamorphoses des personnages déchirés entre leur vouloir être libres et autonomes d’une part, et d’autre part leur devoir être, imposé par la société du Québec patriarcal et celle de l’Algérie traditionnelle. Ce travail de recherche s’interroge également sur les conséquences issues du conflit entre l’éros et ses contraintes : le clivage de la psyché du sujet désirant, qui implique son hybridité, comment se manifeste-t-il à tous les niveaux du texte ? Les multiples jeux de la femme permettent-ils à cette dernière de se frayer son propre chemin d’individuation ? En passant par des transformations violentes dues à la révolte de la femme, ou par des jeux tacites exprimés par le regard (ce dernier étant considéré comme médium de communication), les multiples jeux de la femme mettent en scène le corps féminin qui dit tout ce que le langage social interdit, autrement dit le corps qui transgresse des lois traditionnelles et montre les limites de l’être. Mots clés : femme, homme, jeu, désir, regard, contrainte, altérité, tradition, révolte, transgression, corps, parole, écriture du corps


  • Pas de résumé disponible.