Modélisation et raisonnement spatial flous pour l'aide à la localisation de victimes en montagne.

par Mattia Bunel

Projet de thèse en Sciences et Technologies de l'Information Géographique

Sous la direction de Cécile Duchêne.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de MSTIC : Mathématiques et Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication , en partenariat avec LaSTIG -Laboratoire en Sciences et Technologies de l'Information Géographique (laboratoire) depuis le 22-11-2017 .


  • Résumé

    Plus de 15 000 demandes de secours en montagne sont recensées chaque année, sur le territoire français. Malgré les avancées technologiques des systèmes de positionnement et le nombre croissant de géo-applications, la localisation des victimes pendant la phase d'alerte reste un élément crucial pour les équipes de secours. L'hétérogénéité des données, la faible connaissance de la montagne de la victime, et les imprécisions dans la description des itinéraires empruntés sont quelques facteurs qui rendent cette étape difficile. L'objectif de cette thèse -- qui s'inscrit dans le projet ANR CHOUCAS -- est de proposer des méthodes pour traduire sous forme spatiale floue les éléments de localisation exprimés par la victime par rapport à un objet de référence (ex. "Je suis sous une route", "J'ai marché 3 heures", "Je vois un lac") d'une part et de les fusionner afin d'obtenir une zone de présence probable de la victime, en intégrant dans le raisonnement le caractère imprécis, incertain, voire incohérent, de ces informations, d'autre part.

  • Titre traduit

    Modeling and Fuzzy Spatial Reasoning for location of victims in mountains areas.


  • Résumé

    Each year, more than 15,000 requests for emergency mountain-rescue are recorded on the French territory. Despite the technological advances of the positioning and the growing number of geo-applications, localization of the victims during the SOS call phase remains a crucial element for the rescue teams. Data heterogeneity, the low mountain-knowledge of the victim, and the inaccuracies in the victim's description of the used routes are some factors that make this step difficult. The objective of this thesis is to propose methods for translating the elements of location expressed by the victim by using reference objects (e.g. "I'm under a road", "I walked 5 hours", "I see a lake") into fuzzy spatial areas, on the ne hand, and to merge them in order to obtain a probable area where the victim can be localized, by taking into account in the reasoning process, the inaccurate, uncertain, even inconsistent nature of this information.