Apports des sciences agronomiques et des sciences participatives à la conception de systèmes agroforestiers complexes innovants

par Martin Notaro

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Christian Gary.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec SYSTEM - Fonctionnement et conduite des systèmes de cultures tropicaux et méditerranéens (laboratoire) .


  • Résumé

    La diversification spécifique des systèmes de culture est souvent associée à des progrès en matière de productivité globale, de production de services écosystémiques et de durabilité. Mais il convient d'évaluer dans quelle mesure cette hypothèse est vérifiée selon le contexte, la filière et la configuration des systèmes de culture. A partir de ce diagnostic, on peut envisager la conception de modalités de diversification qui répondent aux attentes des agriculteurs et des acteurs concernés. Cette démarche a été développée en République Dominicaine sur des systèmes agroforestiers (SAF) où des cacaoyers sont associés avec d'autres cultures, dont des espèces ligneuses. Environ 40 000 producteurs et leurs familles dépendent de la production de ces SAF pour vivre. Des études récentes ont montré la fragilité du secteur cacaoyer dominicain, qui n'intéresse plus les jeunes générations, notamment à cause d'un manque de rentabilité économique des SAF. L'enjeu pour le secteur est donc que des transformations des SAF et de leur gestion aient lieu pour rendre la cacaoculture économiquement attractive. Pour répondre à cet objectif, nous avons entrepris la conception de SAF innovants via (i) une démarche participative menée avec des acteurs locaux du secteur cacaoyer, et (ii) une démarche assistée par analyses statistiques. Pour la première, nous avons élaboré une méthode de co-conception s'articulant autour d'ateliers organisés avec quatre groupes dans deux régions différentes. Cette méthode permet d'aborder en collectif et de façon systémique la complexité des SAF pour mettre au point des innovations intégrées dans des prototypes (ou SAF innovants). La conception assistée par analyses statistiques se base sur un diagnostic agroéconomique partiel des SAF. Ce diagnostic a été réalisé via deux approches, mixte et in situ, pour analyser la diversité des SAF et de leurs performances respectivement à l'échelle d'un territoire et à l'échelle parcellaire. Avec l'approche mixte nous avons décrit les SAF dominicains au travers d'une typologie et avons analysé les performances agroéconomiques de chaque type. Avec l'approche in situ, nous avons étudié le fonctionnement des SAF à l'échelle de la parcelle, mais aussi à l'échelle de l'individu en évaluant la productivité des cacaoyers en fonction des espèces cultivées associées dans son voisinage direct. Cette analyse a débouché sur l'identification de règles d'agencement spatial qui ont permis de concevoir deux prototypes. Les deux approches de conception et leurs résultats respectifs ont été confrontés pour identifier les avantages de chacune et leurs complémentarités. Agriculteurs et scientifiques ont des grilles de lecture différentes du fonctionnement des SAF, et associer l'approche de conception par modèles statistiques à la conception participative ne pourrait être que bénéfique. Cette hybridation des savoirs permettrait sans aucun doute d'améliorer la pertinence des prototypes, avec une probabilité plus forte d'atteindre les objectifs économiques fixés.

  • Titre traduit

    Contribution of agronomic and participatory sciences for designing innovative complex agroforestry systems


  • Résumé

    The specific diversification of cropping systems is often associated with progress in overall productivity, provision of ecosystem services and sustainability. But the extent to which this hypothesis is verified should be assessed according to the context, the type of product and the structure of cropping systems. On the basis of this diagnosis, it is possible to carry out the design of diversification modalities that meet the expectations of farmers and stakeholders. This approach has been developed in the Dominican Republic on agroforestry systems (AFS) where cocoa trees are associated with other crops, including woody species. About 40,000 producers and their families depend on the production of these SAF for their livelihood. Recent studies have shown the fragility of the Dominican cocoa sector, which no longer interests the younger generations, particularly because of a lack of economic profitability of the AFS. The challenge for the sector is therefore to transform AFS and their management to make cocoa farming economically attractive. To meet this objective, we have undertaken the design of innovative AFS through (i) a participatory approach conducted with local cocoa sector stakeholders, and (ii) an approach based on statistical analyses. For the first, we developed a co-design method based on workshops organized with four groups in two different regions. This method allows the complexity of AFS to be addressed collectively and systemically in order to develop innovations integrated into prototypes (or innovative AFS). Design assisted by statistical analyses was based on a partial agro-economic diagnosis of AFS. This diagnosis was carried out using two approaches, mixed and in situ, to analyze the diversity of AFS and their performance at the territory and plot scales, respectively. With the mixed approach we described Dominican AFS through a typology and analyzed the agro-economic performance of each type. With the in situ approach, we analyzed the functioning of AFS at the plot scale, but also at the individual scale by assessing cocoa tree productivity according to the distance of associated cultivated species in their direct vicinity. This analysis lead to the identification of spatial layout rules that have allowed the design of two prototypes. The two design approaches and their respective results were compared to identify the benefits of each and their complementarities. Farmers and scientists have different interpretations of how SAF are functioning, and combining the statistical model design approach with participatory design could only be beneficial. This hybridization of knowledge would undoubtedly improve the relevance of prototypes, with a higher probability of achieving the economic objectives set.