L'agency des organisations paysannes dans la transition agro-écologiques au Burkina Faso

par Iyabano Aboubakar Hayatou

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Guy Faure, Cees Leeuwis et de Laurens Klerkx.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro en cotutelle avec Wageningen University and Research Center , dans le cadre de EDEG - Economie Gestion , en partenariat avec INNOVATION - Innovation et développement dans l'agriculture et l'agro-alimentaire (laboratoire) depuis le 09-09-2014 .


  • Résumé

    Le développement des petites exploitations agricoles dans les pays en développement est confronté à plusieurs défis et contraintes liées à l'insécurité alimentaire, la volatilité persistante des prix des produits agricoles, le changement climatique et le problème de durabilité dans son ensemble (Banque mondiale, 2007 ; Kilelu et al., 2013). La productivité d'une agriculture durable se traduit souvent par une augmentation des revenus pour les agriculteurs, qui en même temps est également en mesure de réduire ou d'éliminer les coûts d'intrants (Lim, 2008). L'agriculture durable est celle fondée sur la biodiversité (y compris l'agro-écologie) et est productive, résiliente et bénéfique pour les petits agriculteurs pauvres. L'agro-écologie peut être vue comme un processus d'innovation agricole en harmonie avec la nature. Le développement agricole requiert et dépend de l'innovation, qui peut être définie comme une application de nouvelles connaissances à haute valeur sociale et économique. Les organisations paysannes (OP) ont un rôle important dans le développement de cette innovation notamment par la création d'une synergie entre les différents acteurs concernés. Elles combinent ce rôle avec l'approvisionnement en intrants et la commercialisation des produits de leurs membres. Les OP sont donc des partenaires importants des membres du gouvernement, des ONG et bailleurs de fonds engagés dans le développement rural. Si de nombreuses études ont été réalisées sur des OP et leurs différents offres de services à leurs membres, rares sont celle qui prennent en compte leurs visions et stratégies face à l'adoption des systèmes de production agro-écologique durable. La présente étude tentera d'analyser les capacités des OP au Burkina Faso à accompagner leurs membres dans l'adoption des innovations agro-écologiques et à répondre aux questions suivantes : • Quels sont les OP impliquées dans les systèmes de productions agro-écologiques? • Que signifie « système de production agro -écologique» pour eux et leurs membres et quelles sont leurs visions ? • Quel type de systèmes agro-écologiques développent-elles et quelles sont leurs stratégies ? • Comment s'organisent-elles pour interagir avec leurs membres et autres acteurs externes? • Quelle est l'influence des partenaires au développement sur leurs activités? L'objectif de cette thèse est de caractériser et améliorer les capacités des OP au Burkina Faso à accompagner leurs membres dans l'adoption de nouvelles méthodes de production agro-écologique. La thèse répondra aux questions posées en s'appuyant sur l'approche systémique des innovations agricoles; les théories d'apprentissages et de renforcement des capacités dans les organisations et enfin le concept de l'agro-écologie. Une revue de littérature permettra de proposer un cadre théorique pour décrire et analyser le fonctionnement des OP orientées vers des pratiques agro-écologiques. Des analyses de cas seront conduites afin de fournir des connaissances contextualisées sur le rôle et la place des OP dans les systèmes d'innovation. L'analyse des résultats se fondera une approche compréhensive des processus en mixant analyse qualitative et quantitative. Les résultats des analyses seront utilisés pour la conception de démarches stratégiques d'accompagnement des OP dans l'adoption des pratiques de production plus durable.

  • Titre traduit

    The agency of farmers' organization in the agroecology transition of southern agricultures: case studies from Burkina Faso


  • Résumé

    Smallholder agricultural development in developing countries faces challenges and constraints related to persistent food insecurity, food price volatility; food safety, climate change and sustainability concerns (World Bank, 2007; Kilelu et al., 2013). The productivity of sustainable agriculture often translates to increased incomes for farmers, who at the same time are also able to reduce or eliminate the costs of purchasing chemical inputs (Lim, 2008). It stresses that sustainable agriculture that is biodiversity-based, including agroecology, is resilient, productive, beneficial to poor farmers. Agroecology can be visualized as an innovative agricultural process which is in harmony with nature. Agricultural development requires and depends on innovation, which can be defined as the successful application of knowledge with social and economic significance. Farmer organizations (FOs) have been found to link different actors and bring synergy to agricultural innovation efforts (World Bank, 2006; Klerkx et al., 2009), combining innovation intermediation with other kinds of services, like input supply and collective marketing. FOs have become central partners for governments, non-governmental organizations, and bilateral donors engaged in rural development. Nevertheless, few studies have characterized the effective capacity of FOs in providing services and knowledge to their members towards more agro-ecological farming systems. The present study will try to analyze the capacities of FOs in Burkina Faso to accompany farmer-led innovation processes in ecologically oriented agriculture and to answer the following questions: • What are the different FO's involved in ecologically oriented agriculture? • What does “agro-ecological farming system” really mean for them and their members and what are their visions? • What kind of agro-ecological systems they are promoting and what are their strategies? • How FOs organize themselves to interact with their members and other external actors? • What is the potential impact of development partners on their activities? The objective of the thesis is to characterize and improve the capacities of FOs in Burkina Faso to accompany farmer-led innovation processes in ecologically oriented agriculture by constructing collective knowledge and providing advice and other relevant services. This thesis will answer the above questions using these assumptions: agricultural innovation systems analytical framework; theories on learning processes and capacity building in organizations; and finally the concept of ecology oriented agriculture. Review of existing literature (grey literature) on the FOs dealing with agroecology in Burkina Faso will constitute the primary source of information. Qualitative case study methods will be applied in order to gain understanding of the capacities of FOs to accompany farmer-led innovation processes. The method for data analysis that will be used is both qualitative and quantitative. It will consist in a detailed narrative data or content analysis and interpretation. Content analysis enables to identify the main themes arising from the information given by the respondents during the interviews. With the help of argumentation, statistical analysis (means and percentages) will also be useful for quantitative data. The result of the study will enlarge the evidence on the importance of FOs and the diversity of roles they play, and will provide recommendations to better support FOs providing services, including advisory services, to accompany farmer-led innovation processes in ecologically oriented agriculture.