Diversité culturelle, action collective et développement durable : les produits agroalimentaires d'origine dans les territoires méditerranéens sous forte pression

par Florjan Bombaj

Projet de thèse en Sciences Économiques

Sous la direction de Dominique Barjolle.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro en cotutelle avec l'Université Agricole de Tirana , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec INNOVATION - Innovation et développement dans l'agriculture et l'agro-alimentaire (laboratoire) depuis le 15-09-2014 .


  • Résumé

    Si on prend en analyse certaines régions méditerranéennes d'un point de vue, économique, démographique ou environnemental, elles montrent des signes de faiblesse, de moindre développement et de fragilité. Le concept d'appellation d'origine intéresse de nombreux acteurs autour de la méditerranée en tant qu'outil de valorisation des produits de leur territoires. Ce concept se présente aussi comme une référence de qualité et peux constituer une protection pour les producteurs contre les produits standardisés et les effets de la globalisation. Mais en tous cas, un tel concept ne signifie pas seulement un produit ou un territoire donné, mais ce concept inclus aussi l'existence d'une filière d'acteurs impliqués dans la production et commercialisation de ces produits. Comme conséquent, l'analyse de ces filières avec le concept des SYAL (systèmes agroalimentaires localisés) peut nous donner un regard plus détaillé sur ces filières et les préoccupations d'identité et de qualité de ces produits dans différents conditions socio-économiques. L'originalité des travaux sur les SYAL est basée sur son importance en tant que méthode d'analyse accentuée sur l'identification et valorisation des spécificités territoriales. Néanmoins, selon [Muchnik et al, (2008)], les SYAL s'intéressent aussi sur les transformations économico-territoriales d'un territoire donné et l'évolution des relations entre les acteurs de ce territoire. Notre réflexion se situe non seulement dans l'identification et la mobilisation des produits typiques d'un territoire méditerranéen donné sous forte contrainte, mais aussi sur leur état de commercialisation et les jeux de pouvoir au sein des filières de ces produits qui forment le réseau du pouvoir de marché. Au niveau mondial dans les zones de montagnes les changements et l'instabilité provoqués par la dépopulation et la mondialisation impactent les économies et les sociétés locales. Selon (Wyman von Dach et al, 2013) ces changements contribuent à une pression plus élevée sur les ressources locales (Peeters, 2009), des pratiques non durables d'utilisation des terres, une désintégration des coutumes et traditions locales, et une plus grande vulnérabilité aux changements globaux. Le but principal de la thèse est de développer une approche conceptuelle et méthodologique du développement local fondé sur la mobilisation et activation des ressources locales et spécifiques, adaptée pour les territoires montagneux méditerranéens sous forte pression. L'approche en termes de SYAL est de construire une grille d'analyse globale (production/organisation/stratégie) opérationnalisée par une approche de recherche participative (qui impliquera les acteurs locaux) pour comprendre et analyser l'état actuel de valorisation des ressources locales spécifiques. Mais aussi identifier la construction locale et historique des produits traditionnels qui peuvent engager un cercle vertueux pour une bonne rémunération des producteurs et pour la reproduction des ressources locales specifiques. En parallèle une analyse du marché en termes de valorisation des produits potentiels porteuse de développement servira pour comprendre la chaine de valeur des produits dans le marché local et national.

  • Titre traduit

    Cultural diversity, collective action and sustainable development: the traditional food products in the Mediterranean areas under high pressure


  • Résumé

    If certain Mediterranean regions are analyzed from an economic, demographic or environmental point of view, they show signs of weakness, lower development and fragility. The concept « designation of origin » is of interest to many actors to the Mediterranean countries as a tool for valorizing the products of their territories. This concept also presents itself as a reference of quality and can constitute a protection for the producers against the standardized products and the effects of the globalization. But in any case, such a concept does not only mean a given product or territory, but it also includes the existence of a chain of actors involved in the production and marketing of these products. As a consequence, the analysis of these sectors with the concept of localized food systems can give us a more detailed look at these sectors and the concerns of identity and quality of these products in different socio-economic conditions. The originality of the work on SYAL is based on its importance as a method of analysis accentuated on the identification and valorization of territorial specificities. Nevertheless, according to (Muchnik et al., 2008), the SYALs are also interested in the economic-territorial transformations of a given territory and the evolution of relations between the actors. Our reflection is not only in the identification and mobilization of the typical products of a given Mediterranean territory under strong constraint, but also in their commercial status and the power asymmetry within the products value chains which form the market power network. At the global level in mountain areas the changes and instability caused by depopulation and globalization impact local economies and societies. According to (Wyman von Dach et al, 2013) these changes contribute to higher local resource pressures (Peeters, 2009), unsustainable land use practices, disintegration of local customs and traditions, and greater Vulnerability to global change. The main purpose of the thesis is to develop a conceptual and methodological approach to local development based on mobilization and activation of local and specific resources, suitable for Mediterranean territories under high pressure. The expected result is to build a grid of global analysis (production / organization / strategy) operationalized through a participatory research approach (which will involve local stakeholders) to understand and analyze local and historical construction of traditional products that can become products « designation of origin ». But also to identify the local and historical construction of traditional products which can engage a virtuous circle for a good remuneration of the producers and for the reproduction of the specific local resources. At the same time, an analysis of the market in terms of valorisation of potential developmental products will be used to understand the value chain of products in the local and national