Analyse structurale de composés hétérogènes multi-phasés

par Pierre-olivier Autran

Projet de thèse en Physique des materiaux

Sous la direction de Pauline Martinetto et de Catherine Dejoie.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale physique (Grenoble) , en partenariat avec Institut Néel (laboratoire) et de Matière Condensée, Matériaux et Fonctions (equipe de recherche) depuis le 02-10-2017 .


  • Résumé

    L'objectif de ce projet de thèse est d'identifier et de décrire la structure de toutes les phases cristallographiques présentes dans des pigments anciens de la période romaine (sites archéologiques italiens (Pompéi) et siciliens). Il faudra développer et implémenter la méthodologie adéquate permettant de séparer les signaux des différentes phases contribuant à un diagramme de diffraction de poudre multi-phasé, de déterminer (si besoin) et d'affiner un modèle structural pour chacune de ces phases (amorphe, poudre, monocristalline). L'originalité sera d'utiliser la contribution monocristalline (approche « serial crystallography ») parfois présente sur les clichés de diffraction 2D d'un échantillon hétérogène. Identifier les phases présentes dans les pigments archéologiques et proposer un modèle structural pour chacune d'elles permettront de mieux comprendre les anciens processus de fabrication ainsi que la provenance des matériaux utilisés. Ce projet est une collaboration entre l'ESRF (lignes ID22, ID11, Grenoble), l'Institut Néel (Grenoble), le LAL (projet ThomX, Orsay), le LAMS (Paris) et l'Université de Modena (Italy).

  • Titre traduit

    Structure analysis of heterogeneous multi-phase compounds


  • Résumé

    The aim of the PhD project is to identify and describe the structure of all the crystallographic phases found in ancient pigments dating from the Roman period (Italian (Pompei) and Sicilian archeological sites). You will have to develop and implement the relevant methodology to disentangle multiphase X-ray diffraction patterns and refine a structural model for all the phases present (amorphous, powder-like, single-crystal-like). The novelty will be to use the single crystal contribution (serial crystallography approach) that may appear in the 2D diffraction pattern of a heterogeneous sample. Identifying and modeling the structure of the phases of old pigments will shed new light on ancient manufacturing processes and materials' provenance. This project is a collaboration between the ESRF (ID22, ID11 beamlines, Grenoble), the Institut Néel (Grenoble), the LAL (ThomX project, Orsay), the LAMS (Paris) and the University of Modena (Italy).