Chinatown, une « marque » occidentale : étude comparative du Chinatown de Londres et du quartier asiatique de Paris

par Quoc Dung Dang

Projet de thèse en Etudes anglophones

Sous la direction de Romain Garbaye.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Mondes Anglophone, Germanophone, Iranien, Indien et Etudes Européennes (Paris) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Mondes Anglophones (Paris) (equipe de recherche) depuis le 19-09-2017 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche porte essentiellement sur les « enclaves ethniques » asiatiques de Londres et de Paris, souvent appelées « Chinatown londonien » (de l’anglais London’s Chinatown) et « quartier asiatique/chinois de Paris ». C’est le phénomène du ‘place-branding’, observable dans ces deux territoires, qui constitue le point de départ de notre réflexion sur la notion de Chinatown. Nous observons que ce même phénomène n'est pas uniforme d'un pays à l'autre et qu'il existe un décalage important entre le Chinatown londonien et le quartier asiatique de Paris en termes de branding. L'objectif de ce travail de recherche est de : 1. A travers une population peu étudiée, mettre en évidence les stratégies de construction identitaire et de commercialisation culturelle 2. Faire le lien entre les représentations symboliques de ces quartiers avec les discours politiques sur le multiculturalisme, la citoyenneté, l’intégration des migrants 3. En utilisant le cas de Paris, faire ressortir les singularités de Londres pour contribuer aux débats riches ces dernières années sur l’évolution des politiques dites « multiculturalistes » outre-Manche.

  • Titre traduit

    Chinatown, the Power of a Branded Place in Western Cities : a Comparative Study of London's Chinatown and of the 'Quartier Asiatique de Paris'


  • Résumé

    This research project focuses primarily on two ethnic Asian enclaves in London and Paris. The first one is commonly referred to as London's Chinatown, and the second one as Paris's Asian or Chinese neighbourhood. The project will analyse Chinatown through the prism of place branding, and point out the significant differences in the way each of these enclaves embodies this phenomenon. The aims of this research project are: 1. Study an ethnic group often neglected in academic circles to reveal the strategies employed by neighbourhood residents to construct and commodify their cultural identity 2. Demonstrate the relationship between the symbolic representation of these neighbourhoods with the currently much-debated issues of citizenship, multiculturalism, and immigrant integration 3. Compare the two enclaves of Paris and London to enrich the ongoing debate about the changing politics of multiculturalism in Great Britain.