Politiques de main d'oeuvre et formation des cadres dans les entreprises pétrolières françaises en Algérie : une approche postcoloniale à l'histoire sociale de l'industrie du pétrole (1944-1973)

par Radouan Mounecif

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Pascal Griset.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse d’histoire sociale est d’étudier les politiques de main d’œuvre et la formation des cadres et techniciens français et algérien entre la naissance de l’industrie du pétrole en Algérie et le choc pétrolier de 1973. Le cas d’étude de cette recherche est l’histoire de la Compagnie Française des Pétroles d’Algérie (CFPA) filiale d’exploration-production de la Compagnie Française des Pétroles (CFP) qui a participé aux grandes découvertes sahariennes et à la création d’une infrastructure industrielle dans le secteur des hydrocarbures en Algérie. Cette étude propose d’analyser les individus et les groupes au sein de l’entreprise et dans son environnement, ainsi que les interactions entre l’entreprise, les autorités publiques et les autres organisations du secteur. En adoptant une approche socio-historique, il nous intéresse d’étudier les relations entre les différentes générations de cadres, d’ingénieurs et de techniciens du pétrole et leur contribution à l’innovation technique dans le domaine. Ce projet propose d’interroger à la fois leur rôle au sein de l’entreprise, leur parcours et la place de cette élite technique au sein de la société. Si l’entreprise se situe au centre d’une problématique si formulée, la prosopographie des hommes ayant participé à la naissance de cette industrie reste l’objet principal de ce travail qui prévoit la réalisation d’une campagne d’entretien finalisée à la création d’un fonds d’archives orales sur l’histoire de l’industrie pétrolière française en Algérie.

  • Titre traduit

    Workforce policies and corporate training in French oil companies in Algeria : a postcolonial approach for the social history of oil industry (1944-1973)


  • Résumé

    The main goal of this PhD research is to study workforce policies and corporate training of French and Algerian petroleum engineers and technicians from the beginning of oil exploration in Algeria to the nationalization of oil sector and the 1973 oil crisis. The case study that we have chosen is the history of the Compagnie Française des Pétroles d’Algérie (CFPA), the exploration and production branch founded in 1953 by the Compagnie Française des Pétroles (CFP) that has directly participated in Saharan oil discoveries and in the creation of the first oil industrial infrastructure, cooperating with the state-owned Société Nationale de Recherches de Pétrole en Algérie (SNREPAL). In this sense, we propose to analyze the interaction between individuals and social groups in the organizations and in the environment, as well as the relation between oil companies, governments and other organizations in oil industry sector. Adopting a sociohistorical approach for the study of French oil industry in Algeria, this research aims to understand the relations between the different generations of French and Algerian petroleum engineers and technicians and their contribution to the technical innovation in oil and gas industrial process. We will question their role in the organization, their career evolution as well as the position of this technical élite in the society. This research question imposes to develop a prosopographical study of the individuals that participated in the creation of this new industry through the conduction of different interviews and the creation of the first oral archive of the French oil industry history.