Nouveaux marchés, nouvelles pratiques ? Le rôle des circuits courts dans l'écologisation des pratiques agricoles

par Sarah Millet (Millet-Amrani)

Projet de thèse en Sciences Économiques

Sous la direction de Jean-Marc Touzard et de Yuna Chiffoleau.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de EDEG - Economie Gestion , en partenariat avec INNOVATION - Innovation et développement dans l'agriculture et l'agro-alimentaire (laboratoire) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à l'influence de la commercialisation sur les choix de production et leurs dynamiques de changements, en particulier au rôle des circuits courts alimentaires dans l'écologisation des pratiques agricoles. L'idée est de mieux saisir pourquoi et comment les agriculteurs changent (ou ne changent pas), en intégrant les dispositifs d'échange concrets à l'analyse du processus de formation des choix économiques et des préférences individuelles. Par dispositif, nous entendons non seulement un réseau d'acteurs mais aussi un ensemble de références (conventions, normes) partagées, qui concourent à définir les contraintes économiques et les espaces de liberté et de choix. Dans cette optique, l'intérêt des circuits courts alimentaires réside dans les changements qu'ils induisent à trois niveaux: (i)l'autonomie dans l'activité économique et la répartition de la valeur ajoutée, (ii)la re-personnalisation des échanges, liée aux interactions et relations avec les consommateurs, mais aussi et surtout les autres producteurs et intermédiaires, (iii)qui véhiculent des conceptions éthiques différentes, qui sont porteurs de projets individuels et collectifs. Au niveau méthodologique, le travail mené actuellement vise à produire des données quantitatives et qualitatives à partir d'un questionnaire administré auprès d'agriculteurs (maraîchers et arboriculteurs) commercialisant en circuits courts sur le bassin de consommation de Montpellier (tous types de circuits courts confondus: marchés, boutiques, MIN, supermarché, etc…). L'objectif est double: (i) analyser la structure marchande dans laquelle est encastrée l'activité économique des agriculteurs et qui les met en interaction avec d'autres (analyse de réseau) ; (ii) étudier la relation entre circuit court et pratiques agricoles, en s'intéressant aux trajectoires et changements sur l'exploitation et les modes de ventes (analyse économétrique), ainsi que les justifications et motivations associées.

  • Titre traduit

    New markets, new practices? Contribution of short food supply chains to agroecological transition


  • Résumé

    This PhD project deals with the influence of marketing on production choices and their dynamics of change. Especially it focuses on the contribution of short food supply chains (SFSC) in the adoption of more eco-friendly practices. The idea is to better understand why and how farmers change, in analyzing the influence of concrete exchange mechanisms and market structure on economic choices and individual preferences. By market structure, we intend a network of actors, and behind this, a set of shared references (conventions, norms) which contribute to define economic constraints and space for free will. In this perspective, short food chains may induce changes on production choices through at least three mechanisms: (i) autonomy in economic activity and the sharing of added value, (ii) re-personalization of exchanges, linked to interactions and relations with consumers, but also with other farmers and intermediaries, (iii) who carry out specific individual and collective projects. At the methodological level, the current work aims to produce quantitative and qualitative data from farmers' surveys (fruits and vegetables producers) selling in SFSC on the Montpellier consumption area (open-air markets, retail stores, delivering, supermarket, etc ...). The objective is : (i) to analyze the market structure in which the farmers' economic activity is embedded (network analysis); (ii) to explore the relationship between SFSCs and agricultural practices, focusing on trajectories of farming and sales patterns (econometric analysis) and the associated motivations.