Ouvrir les portes de La Chapelle

par Amelie Pariente

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Stéphane Dufoix et de .

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Sophiapol EA 3932, Laboratoire, Laboratoire (laboratoire) depuis le 10-11-2017 .


  • Résumé

    Depuis le début des années 2000 le quartier La Chapelle connaît de nombreuses mutations et entre dans divers programmes de développement. Longtemps considéré comme un quartier « populaire » ou « sensible », l’objectif des pouvoirs publics, en partenariat avec le secteur privé, est de le rendre « attractif ». Quelles sont les conséquences de ce changement d’identité sur les formes et les pratiques urbaines ? Comment les différents acteurs sont-ils impliqués dans ces évolutions ? Ce travail questionne la façon dont le développement urbain s’inscrit dans des continuités/discontinuités sociales, économiques, historiques et géographique, produisant et légitimant des catégories sociales plutôt que d’autres. Une approche multiscalaire permet d’appréhender le « quartier » non pas comme un espace restreint mais en tant qu’unité urbaine complexe dans laquelle circulent des individus, des groupes, des marchandises ou encore des discours, inscrivant les processus qui s’y déroulent bien au-delà de ses « frontières ».


  • Pas de résumé disponible.