Les parfumeurs privilégiés, fournisseurs de la cour de Versailles (XVIIe - XVIIIe siècles)

par Alice Camus

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Lucien Bély.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) depuis le 10-11-2017 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l'étude des parfumeurs qui fournissaient la cour de Versailles, de Louis XIV à Louis XVI. A partir du XVIIe siècle, le métier de parfumeur se constitue en un artisanat indépendant. Ce sont les gantiers qui s’emparent de ce savoir-faire et parviennent à s’en arroger le monopole. Dès lors, les gantiers-parfumeurs fabriquent les gants parfumés, dont le succès est à son apogée à la cour de Louis XIV, les eaux de senteur et tous les cosmétiques. Ces produits font l’objet d’une consommation importante parmi les courtisans qui se doivent de se conformer à une certaine apparence pour répondre aux critères du paraître curial. Ces recherches se placent dans le cadre d’une histoire socio-culturelle en analysant ces artisans dans une vision globale comprenant le métier lui-même, mais également l'environnement social et culturel. La mise en valeur des réseaux sociaux dans lesquels ces hommes s’insèrent permet de dégager ceux qui ont été les plus influents. Parmi eux, la dynastie des Huet, qui a fourni la famille royale et la cour aux XVIIe et XVIIIe siècles, sur quatre générations, représente un modèle de réussite artisanale familiale. Les recherches viseront également à cerner le profil culturel de ces artisans à travers l’analyse de leurs mobiliers, de leurs vêtements et de leur mode de vie.


  • Pas de résumé disponible.