Pratiques de gestion génétique en élevage ovin laitier méditerranéen: une approche intra et inter-race dans deux régions d'élevage pastoral, la Corse (France) et la Thessalie (Grèce)

par Lola Perucho

Projet de thèse en Sciences agronomiques

Sous la direction de Charles-Henri Moulin.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec SELMET - Système d'élevage méditerranéens et tropicaux (laboratoire) depuis le 01-06-2015 .


  • Résumé

    L'évolution des coûts d'alimentation et l'augmentation des aléas sanitaires et climatiques affectant les productions animales questionnent la relation entre les ressources génétiques (RG) et le territoire dans lequel elles sont mobilisées, leur adéquation avec la diversité des stratégies des éleveurs et la capacité animale à faire face aux changements de l'environnement productif (EP) et à la raréfaction des ressources. L'objectif du travail de thèse est de comprendre comment les pratiques de gestion génétique (PGG) opérées par les éleveurs contribuent à définir la relation entre RG et EP dans des élevages mobilisant ou non des outils de gestion collective de la race. Deux cas d'étude sont mis en perspective pour répondre à cet objectif : l'élevage ovin laitier en Corse (France) et en Thessalie (Grèce). L'approche qualitative est privilégiée pour décrire et comprendre les relations entre PGG et EP à l'échelle de l'élevage. Le corpus de données est basé majoritairement sur la réalisation d'entretiens, compréhensifs semi-directifs voire directifs avec traitement systématique des réponses aux variables évoquées et la réalisation de suivis d'étude de cas combinant entretiens, observation de pratiques et utilisation d'archives d'élevage. Les premiers résultats indiquent que l'utilisation des races locales n'est pas systématiquement associée à un EP spécifique bien la perception des aptitudes des races locales par les éleveurs soulignent leur intérêt à conserver un animal adapté aux principales contraintes de système de production. L'approfondissement de ces PGG au sein de la race ovine Corse met en évidence la complexité des PGG à l'échelle de l'élevage. L'approche temporelle de la relation entre race locale et EP à travers les trajectoires d'élevage en Thessalie montre qu'il existe des cas d'ajustements de l'environnement productif à la réponse de troupeau obtenue après un changement de race. Une poursuite du travail d'analyse de données et de mise en perspective des deux cas d'étude permettra de compléter les résultats précédemment cités à l'issue de la troisième année.

  • Titre traduit

    Breeding practices in mediterranean dairy sheep farming: an approach intra and inter-breed in two pastoral farming regions, Corsica (France) and Thessaly (Greece)


  • Résumé

    The evolution of feeding costs and the increase of sanitary and climatic hazards affecting livestock production question the link between the genetic resources (GR) and the territory in which they are used. They also question the adecuation of these GR with the diversity of farmers' strategies and with the animal abilty to face changes of the productive environment (PE) and the scarcity of resources. The purpose of the PhD work is to understand how breeding practices (BP) performed by farmers contribute to define the link between GR and PE in farms using or not collective tools for breed management. Two case-studies are compared to fulfil this purpose: dairy sheep farming in Corscia (France) and Thessaly (Greece). A qualitative approach is considered to describe and understand the link between BP and PE at the farm scale. Data collection is mainly based on comprehensive semi-structured interviews, structured interviews and follow-up of case-studies combining interviews, observation of practices and use of farm documents. First results indicate that the use of local breeds is not systematically associated to a specific PE although farmers' perception of local breeds emphasize their interest in maintianing an animal adapted to the main constraints of their production system. Deeper investigation of these BP within the Corsican breed show the complexity of BP at the farm scale. The temporal approach of the link between local breed and PE through farm trajectories in Thessaly show that is some cases farmers adjust the PE to the flock response obtained after a change of breed. Going further in the data analysis and the comparison of both regions will permit to complete the aforementioned results by the end of the third year.