Surveillance des Câbles en mouvement dans le cadre d'une maintenance prédictive.

par Souha Khadraoui

Projet de thèse en SGM - Sciences et Génie des Matériaux

Sous la direction de Jean-paul Dron, Fabrice Bolaers et de Olivier Cousinard.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de SNI - Sciences du Numérique et de l'Ingénieur , en partenariat avec GRESPI / ISI (laboratoire) depuis le 02-10-2017 .


  • Résumé

    La maintenance des câbles est jusqu'à présent effectuée de façon systématique, selon la norme ISO 4309. Pour réaliser ces contrôles, un arrêt de production est nécessaire, ainsi que l'intervention d'un « spécialiste câble ». De plus, un contrôle visuel journalier est à réaliser par l'opérateur. Cependant, ce contrôle ne permet pas de détecter de façon fiable les défauts internes du câble, ainsi que les défauts pouvant survenir sur les points d'ancrages, aux extrémités. De ce constat, un système fiable embarqué capable de détecter, de diagnostiquer et de suivre l'état d'endommagement du câble de levage en fonctionnement permettrait de prendre en compte les dégradations du système, et d'éviter une utilisation du matériel défectueux, dans le but d'éviter l'accident inéluctable, de planifier les interventions, d'aider à la décision, le tout afin de mettre en place une maintenance prédictive. Actuellement, le seul dispositif fiable de détection de défauts est basé sur un contrôle électromagnétique (matériel américain ou chinois), et le coût de ce système ne permet pas une mise en place systématique et continue sur tous les appareils de levage. Pour mener à bien ce projet, le travail s'orientera sur le développement d'une méthodologie spécifique de surveillance, confrontant différentes méthodes de détection déjà éprouvées par notre laboratoire sur les composants mécaniques tournants telles que l'analyse vibratoire, les variations de vitesses angulaires.

  • Titre traduit

    Monitoring of moving cables for predictive maintenance.


  • Résumé

    Maintenance of the cables has been carried out systematically in accordance with ISO 4309. To perform these checks, a production shutdown is necessary, as well as the intervention of a 'cable specialist'. In addition, a daily visual inspection is to be carried out by the operator. However, this control does not reliably detect the internal defects of the cable, as well as the defects which may occur at the anchor points at the ends. This means that a reliable on-board system capable of detecting, diagnosing and monitoring damage to the lifting cable during operation would allow for system damage to be taken into account and to avoid the use of defective equipment in the goal of avoiding the unavoidable accident, to plan the interventions, to help the decision, all in order to set up a predictive maintenance. At present, the only reliable fault detection device is based on electromagnetic control (US or Chinese hardware) and the cost of this system does not allow for systematic and continuous installation on all lifting devices. To carry out this project, the work will focus on the development of a specific monitoring methodology, confronting different detection methods already tested by our laboratory on rotating mechanical components such as vibratory analysis, variations in angular velocities.