Construire l'hospitalité territoriale dans les Nouvelles Ruralités. Habitabilité et attractivité des centres-bourgs de campagnes en déprise.

par Clémence Dupuis

Projet de thèse en Architecture

Sous la direction de Romain Lajarge.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes (ComUE) , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Architecture, environnement et cultures constructives (laboratoire) depuis le 01-12-2017 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse porte sur la notion d'hospitalité territoriale comme clef de lecture des processus de revitalisation des petites villes de campagne en situation de déprise. Face aux enjeux d'attractivité et d'amélioration de l'habitabilité de ces territoires, cette recherche proposera de nouveaux schémas de compréhension de la construction de l'hospitalité. L'approche choisie est transcalaire (du centres-bourg au territoire) et systémique (approche globale et transversale du territoire). Nous interrogerons les modalités d'action des professionnels en prise au renouvellement des savoirs et savoir-faire. Le changement de paradigme des « nouvelles ruralités » sera interrogé puisque les ruralités sont aujourd'hui bouleversées dans leur statut et fonctionnalité, leurs représentations et spatialités. L'accroissement des mobilités, l'attractivité foncière, la recherche de confort spatial et d'aménités sont devenues les moteurs conjugués de migrations récréatives, résidentielles et productives vers certains territoires ruraux. Lesquels et pourquoi eux ? L'invention de nouveaux modes d'habiter est-elle devenue un préalable pour constituer l'hospitalité territoriale ? Qu'en est-il en particulier des territoires qui subissent les phénomènes de déshérence, vacance, vieillissement et précarisation des populations ? En lançant, en 2014, le dispositif expérimental de « revitalisation des centres-bourgs », visant à rendre plus « désirables » et plus « habitables » les communes rurales en déprise, les pouvoirs publics ont parié sur la nécessité de rétablir la fonction de centralité même dans les plus petits bassins de vie. Considérant le « projet comme producteur de connaissance » (Vigano 2014), nous étudierons sur le terrain la manière dont ces réhabilitations se conçoivent à la fois dans le projet architectural et dans le projet territorial. Comment font-ils émerger des réponses nouvelles, innovantes voire transférables ? L'hypothèse défendue portera sur les ressorts combinés des systèmes d'acteurs et des systèmes constructifs dans leurs dimensions projectives respectives ; conditions d'une nouvelle hospitalité territoriale des communes rurales en déprise. Notre recherche fera l'objet d'une enquête comparative des dispositifs de revitalisation de centre-bourgs, notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. L'expérience suisse dans les « centres de localité » du canton de Neuchâtel permettra d'examiner d'autres potentialités de cette culture du projet partagé.

  • Titre traduit

    Design territorial hospitality in the « alter-ruralities » Habitability and attractiveness for town centers in shrinking countryside cities.


  • Résumé

    This thesis project is about territorial hospitality, as a key to understand revitalization process of shrinking town center in small countryside cities. To meet the challenge of attractiveness and habitability improvement in these territories in decline, this work will trying to purpose new schemes for design hospitality. The choosen approach is transcalary (from city centers to territorial scale) and systemic (holistic and transversal territorial approach). We will ask professional action ways concerned with renewaling of knowlegdges and know how. The “alter rurality” paradigm shift will be asked because ruralities are today upset in their status and features, their representations and spatialities. The mobility growth, the property attractiveness, the spatial comfort and amenity pursuit are all of them drivers for recreational, residential and entrepreneurial migrations towards some of rural spaces. Which one, and why them ? Is it really a first preliminary to invent new ways of living, in order to design territorial hospitality ? What's up with shrinking territories suffering residential and commercial vacancy, building's decay, ageing of the population, threat of lifestyle and job instability ? In 2014, the France set up an experimental process called « regenering town centers », in order to make more “desirable” and more “habitable” theses shrinking spaces concentrating these problems. State power bet on reinforcing their centrality role even if it is smaller cites in decay, because they have a real urban centrality duty in their living area. In the mode of thinking « The Project as Knowledge Producer” (Vigano 2014), we'll study the way to think theese regeneration process, learning by architectural and spatial planning in the field. What kind of new answers appears, are they innovative, maybe transferable ? The hypothesis will be about combination of system of actors and buildings systems in their reespective prospective capacity. All of that, as conditions for a new territorial hospitality in shrinking countryside cities. Our research will be a comparative one, about regeneration features in countryside down-towns, especially in Auvergne-Rhône-Alpes. The other similar experiment in Neuchatel's canton (Swiss) maybe could help us to explore other ways to learn with their « common project culture ».