Simulations 3D des interactions entre fissure et dislocations

par Elena Jover Carrasco

Projet de thèse en 2MGE : Matériaux, Mécanique, Génie civil, Electrochimie

Sous la direction de Marc Fivel.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale Ingénierie - matériaux mécanique énergétique environnement procédés production (Grenoble) , en partenariat avec Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés (laboratoire) depuis le 01-11-2017 .


  • Résumé

    La thèse s'inscrit dans le Work Package 2 du projet microKIc intitulé : Development and Application of a Discrete Dislocation - Crack Dynamics (DDD+C) Model. Ce Work Package sera réalisé en interaction étroite avec les WP1: Atomistic Simulations of Static and Dynamic Cracks et WP3: Micromechanical Fracture Testing menés en Allemagne au sein du FAU. L'objectif est d'implémenter un modèle de propagation de fissure dans le code de DDD développé au SIMaP pour des matériaux cubique centrée dans le régime thermiquement activé. Après validation dans un cas de chargement statique, le code sera étendu pour prendre en compte la propagation de la fissure. Une piste est d'utiliser un modèle de zone cohésive fondé sur des courbes énergie-déplacement qui seront fournies par des simulations atomiques réalisées au FAU Nurmberg.

  • Titre traduit

    3D simulations of the interactions between crack and dislocations


  • Résumé

    The thesis is incorporated within the framework of the Work package 2 of the microKIc Project entitled: Development and Application of a Discrete Dislocation – Crack Dynamics (DDD+C) Model. This Work Package will be done in close interaction with the WP1: Atomistic Simulations of Static and Dynamic Cracks and WP3: Micromechanical Fracture Testing carried out in Germany within the FAU. The objective is to implement a crack propagation model in the DDD code developed in SIMaP for body-centered cubic materials in the thermal activated state. After validation in a static loading scenario, the code will be expanded to take into account crack propagation. A lead is to use a cohesive zone model based on energy-displacement curves which will be provided by atomic simulations attained in FAU Nurnberg.