Caractérisation et utilisation de la diversité spécifique des légumineuses pour la conception des systèmes de culture durables en Méditerranée

par Julie Guiguitant (Pitchers)

Projet de thèse en Sciences agronomiques

Sous la direction de Denis Vile et de Hélène Marrou.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de GAIA - Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec SYSTEM - Fonctionnement et conduite des systèmes de cultures tropicaux et méditerranéens (laboratoire) et de Modélisation, évaluation, conception des systèmes de culture (equipe de recherche) depuis le 01-11-2017 .


  • Résumé

    Les légumineuses ont de nombreux mérites agronomiques. Ces espèces, fixatrices d'azote, sont aussi adaptables à différentes fenêtres de culture valorisables sous différentes formes (grains, couvert ou fourrage). Bien qu'il existe une grande diversité d'espèces de légumineuses méditerranéennes, trois d'entre elles seulement sont aujourd'hui cultivées (fève, lentille, et pois chiche) (Howieson, 2000). Actuellement, en Occitanie moins de 0,5% de la SAU est occupée par ces cultures. La faible offre variétale (7 variétés de pois chiches inscrites au catalogue français), et le manque de références et d'accompagnement sur la conduite des légumineuses sont des freins à l'extension de leurs surfaces. Au Sud de la Méditerranée, elles représentent une part plus importante des assolements (8% au Maroc), mais elles ne sont pas suffisamment valorisées. Cette thèse a pour objectif de concevoir des systèmes agronomiques diversifiés, offrant un revenu stable aux agriculteurs, du fait de leur flexibilité et leur résilience aux aléas climatiques, et de leur faible besoin en intrants. Pour cela, on utilisera une gamme élargie d'espèces et de variétés de légumineuses à graines et on étudiera leur fonctionnement physiologique en interaction avec l'environnement.

  • Titre traduit

    Characterisation and use of the specific diversity of legumes for designing sustainable cropping systems in the Mediterranean Sea


  • Résumé

    Legumes have many agronomic merits. These nitrogen-fixing species can also be adapted to different crop windows that can be used in different forms (grains, canopy or forage). Although there is a great diversity of Mediterranean legume species, only three of them are now cultivated (beans, lentils, and chickpeas) (Howieson, 2000). Currently, in Occitania less than 0.5% of the UAA is occupied by these crops. The limited variety offer (7 varieties of chickpeas listed in the French catalogue), and the lack of references and accompaniment on legume management are obstacles to the extension of their surfaces. In the southern Mediterranean, they account for a larger share of crop rotation (8% in Morocco), but they are not sufficiently valued. This thesis aims to design diversified agronomic systems, offering a stable income to farmers, because of their flexibility and resilience to climatic hazards, and their low demand for inputs. This will be achieved by using a wide range of species and varieties of pulse seed crops and studying their physiological functioning in interaction with the environment.