Figures de Babylone dans la littérature française médiévale

par Ludovine Marco

Projet de thèse en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature française

Sous la direction de Isabelle Fabre.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec CEMM - Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche se donne pour but d'analyser les différentes figures de la ville de Babylone dans la littérature française médiévale. Pour cela il s'agira dans un premier temps d'établir une typologie : la Babylone biblique, ville d'exil et de démesure aux antipodes de Jérusalem, la Babylone épico-merveilleuse des romans d'aventures et des chansons de geste héritée des auteurs grecs et latins (d'Hérodote à Isidore de Séville), de la littérature encyclopédique et des récits de voyages, la Babylone lieu d'expérimentation de plaisirs (courtois ou interdits), la Babylone figure de savoir et lieu de l'invention (jeu d'échecs entre autres) etc … Cette typologie permettra de s'interroger dans un second temps sur les modes de représentations, les traitements stylistiques et les fonctions de cette figure au sein des textes, de déterminer si celle-ci coïncide ou non avec les « genres » de la littérature médiévale et de préciser la place particulière qu'elle occupe dans l'imaginaire des auteurs.

  • Titre traduit

    Figures of Babylon in medieval French literature


  • Résumé

    This research work aims at analyzing the various literary figures of the city of Babylon in medieval French literature. In this purpose a typology will try to sort out : Babylon as depicted in the Bible, a land of exile and damnation opposed to Jerusalem, the epic and marvellous Babylon presented in chivalric romances and « chansons de geste » and inherited from ancient authors from Herodote to Isidore of Seville, encyclopedic literature and travelers' stories, Babylon as associated with courtly or forbidden pleasures, not to forget Babylon as a figure of knowledge and a place of invention (chess game among others). The rich and contrasted typology derived from this mythical city will then provide an opportunity to reflect upon the modes of representations, the stylistic treatments and the functions of this figure within the texts, in order to determine if they coincide or not with medieval literary « genres » and to clarify the specific place that Babylone occupies within the authors' fantasy.