Interdépendances énergétiques et coopération au sein des éco-quartiers

par Thibaut Fonteneau

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Thomas Reverdy et de Gilles Debizet.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Pacte, Laboratoire des sciences sociales (laboratoire) et de Territoires (equipe de recherche) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Le front de recherche Modélisation des interactions entre bâtiments et avec les réseaux à l'échelle du quartier de Eco-SESA a pour objectif d'identifier les conditions de développement et de management de l'énergie à l'échelle du quartier. La recherche associée à cette allocation doctorale repose sur l'hypothèse de synergies énergétiques entre des bâtiments qui produisent et consomment de l'énergie. Dans cette hypothèse, les acteurs décisionnels de bâtiments géographiquement proches élaborent et mettent en oeuvre - avec ou sans les acteurs des réseaux publics et de l'aménagement - une articulation voire une mutualisation de leur différents systèmes énergétiques dans une perspective de réduction de l'approvisionnement exogène et donc selon d'autres modalités que celles du recours aux marchés nationaux ou continentaux de l'énergie. De telles synergies accroissent les interdépendances entre bâtiments d'un même îlot ou d'un même quartier, elles requièrent des flexibilités tant techniques qu'organisationnelles à différentes échelles. La.e doctorant.e identifiera les conditions institutionnelles, organisationnelles et spatiales d'un système énergétique multi-acteurs à l'échelle d'un quartier. Au-delà des solutions techniques en termes de stockage ou de flexibilité, il s'intéressera aux pratiques de coordination, aux stratégies de coopération, aux dynamiques d'arbitrage que les acteurs du quartier pourront développer. Il.elle s'interrogera en particulier sur la capacité de ces arrangements à prendre en charge des engagements de long terme.

  • Titre traduit

    Energy interdependencies and cooperation with districts


  • Résumé

    Within the scope of “Interactions modelling between buildings and grids within a district” research front, this research will focus on energy neighbourhood synergies. In this hypothesis, some decision–makers of buildings that consume and generate energies will joint – even share part of - their own energy systems in order to decrease exogenous energy supply. Such configurations imply interdependencies between actors – owners, operators and occupants – of the different buildings: sociotechnical flexibility becomes a key matter that have to be managed at different scales. The PhD candidate will have to identify institutional, organizational and spatial conditions of multi-actors energy systems at a district scale. Beyond technical solutions in terms of storage or flexibility, s.he will analyse socio-economic arrangements, coordination practices and dynamics of solidarity between the involved actors.