Vie bonne et vertusLes vertus nécessaires à perfectionner pour mener une vie bonne et réaliser les promesses de la démocratie

par Gael Berthier

Projet de thèse en Philosophie pratique

Sous la direction de Corine Pelluchon.

Thèses en préparation à l'Université Gustave Eiffel , dans le cadre de École doctorale Organisations, marchés, institutions , en partenariat avec LIPHA - Laboratoire Interdisciplinaire d'Etude Politique HANNAH ARENDT (laboratoire) depuis le 24-10-2016 .


  • Résumé

    Pour ne pas vivre au gré des événements et vivre au mieux, nous devons penser notre existence, la construire, apprendre à vivre. C'est ce que nous enseigne la philosophie antique qui est une discipline qui combine une théorie sur le monde avec une pratique, une éthique. Ainsi, dans ce projet de thèse nous questionnons les vertus nécessaires à perfectionner pour mener une vie bonne dans une société où chacun est, en principe, libre de choisir le genre de vie qu'il veut poursuivre. La thèse que nous allons défendre est que la vie bonne dépend du perfectionnement de l'autonomie que l'on peut concevoir comme une vertu. L'autonomie implique alors le développement de traits moraux et, en particulier, celui de la non domination. Cette recherche poursuit ainsi plusieurs objectifs. Premièrement, montrer sur quel principe se fonde la démocratie. Deuxièmement, clarifier la notion de vertu en soustrayant son naturalisme et en montrant qu'on peut fonder cette notion sur les principes inhérents à la démocratie. Troisièmement, montrer à quoi correspond le perfectionnement d'une vertu d'autonomie permettant à chacun de se construire une éthique propre. Quatrièmement, montrer que pour qu'un maximum de conduites personnelles soient rendues possibles, il est nécessaire pour chacun de perfectionner un trait moral minimale de non domination.

  • Titre traduit

    Good life and virtuesThe virtues necessary to improve to have a good life and achieve promises of democracy


  • Résumé

    To not live at the mercy of events and have a good life, we must think of our existence, learn to live. This is what teaches us the ancient philosophy which is a discipline that combines a theory about the world with a practical, an ethical. Thus, in this thesis project we question the virtues necessary to improve to have a good life in a society where everyone is, in principle, free to choose the kind of life they want to pursue. The thesis that we will defend is that the good life depends on the improvement of the autonomy which one can conceive as a virtue. Therefore, autonomy implies the development of moral traits and, in particular, a trait of non-domination. This research pursues several objectives. First, to show on what principle democracy is based. Second, to clarify the notion of virtue by subtracting its naturalism and by showing that we can base this notion on the principles of democracy. Third, show what the improvement of a virtue of autonomy corresponds to. Fourth, to show that for a maximum of personal behavior to be made possible, it is necessary for everyone to perfect a minimum moral trait of non-domination.