DIGUE : Detection d'Interférences G.n.s.s pour U.a.v autonomE

par Le hoang victor Truong

Projet de thèse en Traitement du signal et des images

Sous la direction de Nel Samama et de Alexandre Vervish-picois.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication , en partenariat avec Télécom SudParis (France) (laboratoire) , TIPIC - Traitement de l'Information Pour Images et Communication (equipe de recherche) et de Télécom SudParis (établissement de préparation de la thèse) depuis le 02-11-2017 .


  • Résumé

    Depuis quelques années, les drones envahissent l'espace aérien. Dévolus à l'origine aux applications militaires, ils se sont « démocratisés », d'abord à travers les usages des passionnés, puis par les activités de loisir ou professionnelles comme la prise de vue aérienne. Aujourd'hui la réglementation s'adapte à ces nouveaux venus, encouragée par l'appel d'air créé par l'expansion des applications professionnelles civiles (surveillance d'ouvrage d'art comme les barrages ou les ponts, livraison à domicile, sécurité, etc.). La réduction du coût et la miniaturisation de l'électronique ont rendu possible cette éclosion et ce foisonnement. Ils ne sont pas les seuls. La géolocalisation par satellites, avec pour acteurs principaux GPS et GLONASS et bientôt GALILEO, a pris et prendra une part non négligeable dans ces développements. Les drones volant, ou UAV en Anglais pour Unmaned Aerial Vehicle, sont amenés à faire de plus en plus partie de notre quotidien, mais des limitations subsistent. Une de ces limitations est la dépendance considérable envers les systèmes de positionnement géographique par satellite lors des vols automatisés. En particulier dans les milieux urbains, il n'est pas rare que les signaux satellites subissent des brouillages, intentionnels ou non, issus de sources extérieures. Comment détecter la présence de tels signaux parasites et dans quelle mesure est-il possible d'estimer, voire de réduire, leur influence sur le calcul de la position ?

  • Titre traduit

    DIGUE : Detection of Interférences of G.n.s.s receivers for aUtonomous unmaned aErial vehicle


  • Résumé

    For a few years, drones invade the air space. Originally designed for military applications, they 'became more democratic', at first through the uses of the enthusiasts, then by the leisure activities or the professionals as the air shooting. Today the regulations adapt themselves to these newcomers, encouraged by the in-draft created by the expansion of the civil professional applications (surveillance of work of engineering as dams or bridges, home delivery, safety, etc.). The reduction of the cost and the miniaturization of the electronics made possible this hatching and this profusion. They are not the only ones. The geo-localization by satellites, with as main actors GPS and GLONASS and soon GALILEO, took and will take a significant part in these developments. The flying drones, or UAV for Unmaned Aerial Vehicle, are brought to be more and more present in our daily life, but limitations remain. One of these limitations is the considerable dependence to the satellite systems of geographical positioning during the automated flights. In particular in urban areas, it is not rare that the satellite signals undergo jammings, deliberate or not, stemming from outside sources. How to detect the presence of such undesirable signals and to what extent is it possible to estimate, and eventually to reduce, their influence on the calculation of the position?