Modélisation de la conversion thermique de carburants verts de type bio-huiles

par Chourouk Nait Saidi

Projet de thèse en Génie des procédés

Sous la direction de Patrice Paricaud.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences mécaniques et énergétiques, matériaux, géosciences , en partenariat avec UCP - Unité Chimie et Procédés (laboratoire) , Génie des procédés (equipe de recherche) et de École nationale supérieure de techniques avancées (Palaiseau, Essonne) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 30-09-2017 .


  • Résumé

    La production de bio-huiles par conversion thermique de la biomasse lignocellulosique est un procédé prometteur pour le bioraffinage des ressources naturelles dans le cadre d'une économie circulaire [rapport PNNL 25312]. Si la connaissance de la cinétique de conversion de constituants modèles progresse en phase gazeuse [Fuel 163,25], la réactivité de la bio-huile en phase liquide est largement inconnue. Or, la conversion de la bio-huile en gaz de synthèse ou sa valorisation directe par combustion [IFRF Paper 201601] mettent en jeu une compétition entre craquage thermique des composés de faible volatilité et évaporation des composés les plus volatils. L'équilibre et la stabilité de phase de la bio-huile résultante sont fortement affectés par la composition de la biohuile [Energy & Fuels, 30, 6179]. Ce constat plaide pour un traitement conjoint de l'équilibre multicomposant liquide / gaz et de la cinétique détaillée de décomposition de la bio-huile en phase liquide.

  • Titre traduit

    Multiscale modeling of thermochemical conversion of bio-oils


  • Résumé

    Production of bio-oils through thermochemical biomass conversion is a promising process for biorefining. While gas-phase kinetics of bio-oil conversion has been improving, its liquid phase reactivity is currently poorly understood. Bio-oil combustion and gasification to syngas involve a competition between evaporation and thermal cracking. Further, phase stability of bio-oils is strongly dependent on their composition. Thus, a coupled modeling of multicomponent liquid phase thermodynamics and bio-oil decomposition chemical kinetics is necessary.