Fonctionnalisation de Nanotubes pour la fabrication de batteries Lithium-Soufre et Lithium-Organique

par Hanine Kamaleddine

Projet de thèse en Chimie

Sous la direction de Stéphane Campidelli.

Thèses en préparation à Paris Saclay en cotutelle avec n/a , dans le cadre de École doctorale Sciences chimiques : molécules, matériaux, instrumentation et biosystèmes (Orsay, Essonne) , en partenariat avec NIMBE - Nanosciences et Innovation pour les Matériaux la Biomédecine et l'Énergie (laboratoire) , Laboratoire Innovation en Chimie de Surface Et Nanosciences (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 05-10-2017 .


  • Résumé

    Ce projet vise à étudier l'intérêt des nanomatériaux carbonés pour les électrodes positives d'accumulateurs Lithium/soufre et Lithium/organique. Pour cela, nous nous intéressons à la fonctionnalisation des nanotubes de carbone et du graphène avec des molécules électro-actives et à la réalisation d'accumulateurs à partir de ces matériaux. Ce projet se fera en collaboration entre deux laboratoires des divisions de la recherche fondamentale et de la recherche technologique du CEA-Saclay et du CEA-Grenoble.

  • Titre traduit

    Functionalized carbon nanotubes for Lithium-Sulphur and Lithium-Organic batteries


  • Résumé

    During this PhD, we will study the interest of carbon-based nanomaterials as positive electrode for Lithium/Sulphur and Lithium/Organic accumulators. To this end, we will functionalize carbon nanotubes and graphene with molecules containing electroactive functional groups and we will test these materials in coin cells. This project is realized in collaboration between 2 laboratories of the fundamental science and technological research divisions in CEA-Saclay and CEA-Grenoble.