Test Optique de Susceptibilité pour la Thérapie à Bactériophages

par Prisca Perlemoine

Projet de thèse en Optique et radiofrequences

Sous la direction de Éric Lacot et de Pierre Marcoux.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale électronique, électrotechnique, automatique, traitement du signal (Grenoble) , en partenariat avec CEA/LETI (laboratoire) depuis le 02-10-2017 .


  • Résumé

    Dans les 30 dernières années aucune nouvelle classe d'antibiotiques n'a atteint le stade de la mise sur le marché, alors même que la pandémie mondiale de bactéries multirésistantes prend de l'ampleur. Dans ce contexte, la phagothérapie devrait connaître un important essor dans les prochaines années. Il s'agit d'une alternative crédible aux antibiotiques reposant sur les bactériophages (ou phages), un type de virus infectant spécifiquement les bactéries. De même qu'une antibiothérapie efficace et raisonnée se base sur des outils de diagnostic in-vitro, l'antibiogramme notamment, la phagothérapie devra se baser sur un test donnant la sensibilité de la bactérie isolée chez le patient à un panel de phages. Et comme l'antibiogramme, ce test de susceptibilité pour la phagothérapie devra s'adapter au contexte d'automatisation croissante des laboratoires de diagnostic. L'objectif de la thèse est de développer un tel test en s'appuyant sur une méthode optique. Dans un premier temps, trois méthodes optiques seront testées et comparées sur un modèle biologique simple (imagerie de speckle, holographie numérique et spectroscopie Raman). Dans un second temps, un dispositif embarquant une série de phages lyophilisés sera mis au point. Enfin, le prototype sera testé vis-à-vis de souches bactériennes cliniques. Ce sujet s'adresse à un(e) étudiant(e) ayant une formation en biophysique ou en optique et motivé par le secteur du diagnostic médical.

  • Titre traduit

    Optical testing of susceptibility for phage therapy


  • Résumé

    The supply of new antibiotics is insufficient to keep up with the increase in drug resistance as older medicines are used more widely and microbes evolve to resist them. In this context, phage therapy may be encouraged and developed in the coming years. This therapy is a credible alternative that relies on bacteriophages (or phages), which are viruses infecting specifically bacteria. An efficient and reasoned antibiotherapy is based on diagnostic tests, especially AST (antibiotic susceptibility testing). In a similar way, phagotherapy will have to rely on the results of a diagnostic test yielding the susceptibility of bacterial pathogen to a group of phages. And just like AST, this phage susceptibility test will have to comply with the increasing automation of clinical microbiology labs. The proposed thesis aims at developing such a test, which would be based on an optical method. As a first step, three different optical methods will be tested and compared with a simple biological model (speckle imaging, digital holography and single-cell Raman spectroscopy). As a second step, a prototype will be designed so that clinical bacterial strains can be tested with it. This research subject will be proposed to a student with an optical or biophysical background and motivated by the field of medical diagnostics.