Contraintes sur le modèle de gravité modifiée du Galiléon par la mesure du taux de croissance des structures dans les données du spectrographe eBOSS

par Arnaud De Mattia

Projet de thèse en Astroparticules et cosmologie

Sous la direction de Vanina Ruhlmann-kleider.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Particules, hadrons, énergie et noyaux: Instrumentation, Imagerie, Cosmos et Simulation , en partenariat avec DSM-Institut de Recherche sur les lois fondamentales de l'Univers (Irfu) (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    L'accélération tardive de l'expansion de l'Univers, mise en évidence à la fin des années 90 et confirmée depuis par les mesures cosmologiques toujours plus précises, reste inexpliquée. La modification de la relativité générale aux échelles cosmologiques offre une piste intéressante. Le modèle du Galiléon est l'un des rares modèles de gravité modifiée viables théoriquement. De plus, il offre une description des mesures actuelles en aussi bon accord que le modèle de la constante cosmologique. Parmi ces mesures, celle du taux de croissance des structures est le moyen le plus direct de tester des déviations éventuelles par rapport à la relativité générale, puisque la gravité est le moteur de la formation des grandes structures de l'Univers. Cette thèse propose de confronter le modèle du Galiléon aux mesures du taux de croissance des structures dérivées de la totalité des observations du spectrographe eBOSS (2014-2018). Celles-ci permettront de mesurer le taux de croissance dans une gamme de décalage spectral de 0.6 à 2.4, largement inexplorée jusqu'à présent. Le projet eBOSS est l'un des trois programmes de la collaboration internationale SDSS-IV regroupant plusieurs centaines de physiciens, ingénieurs et étudiants de 59 instituts issus de 11 pays. Les observations sont faites sur le télescope de 2,5m de l'observatoire d'Apache Point au Nouveau Mexique.

  • Titre traduit

    Constraining the Galileon model of modified gravity with growth rate of structure measurements from the eBOSS spectrograph


  • Résumé

    The late acceleration of the Universe expansion, revealed at the end of the 1990s and confirmed since then with more precise cosmological data, remains unexplained. Modifications to General Relativity at large scales offer a promising explanation. The Galileon model is one of the few modified gravity models free from theoretical problems. It agrees with present data at the same level as the cosmological constant model. Among these data, measurements of the growth rate of structures are the most direct way of testing deviations from General Relativity, since gravity governs structure formation in the Universe. This thesis proposes to compare the Galileon model to measurements of the growth rate of structures determined from the full set of observations made by the eBOSS spectrograph (2014-2018). These observations will provide measurements at redshifts between 0.6 and 2.4, a range almost uncovered until now. eBOSS is one of the 3 programs of SDSS IV, an international collaboration of several hundreds of physicists, engineers and students from 59 institutes and 11 countries. Observations are taken at the 2.5 m telescope of the Apache Point Observatory in New Mexico.