L'identité interculturelle comme ancre de carrière artistique

par Chaher Mohamed said omar

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Jean-baptiste Meyer.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de 180 sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés , en partenariat avec Centre Population et Développement (equipe de recherche) depuis le 19-10-2017 .


  • Résumé

    Dans un futur proche, pourra-t-on parler d’interculturel comme nous parlerions de modernité ou de post-modernité; à savoir en tant que paradigme? Voici la problématique d’ensemble à laquelle Chaher Mohamed Saïd Omar propose de s’atteler. Préoccupé par les puissantes ressources analytiques que laisse entrevoir une anthropologie interculturelle (dont l’appareil épistémologique, se réclamant d’une interdisciplinarité, de-mande à être fondé et soutenu), notamment avancée par Jacques Demorgon, le jeune chercheur s’intéresse à des femmes et des hommes dont la socialisation tient du fait interculturel; le propre, selon lui, d’une ère que représente notre environnement contemporain autant que futur : soit une « mondialité » « archipélique »; pour emprunter les termes d’un Edouard Glissant et d’un Jean Viard. Ainsi, conscientiser une « étrangéité » au monde, aux autres, à soi (en tant que porteur d’identités diffractées auxquelles les harmoniques donnent précisément corps) lui semble une clef de voûte pour une catégorie d’atypiques, capables de s’en faire, in fine, un ressort de réflexivité en vue d’un épanouissement personnel autant qu'un puissant moteur de réalisation professionnelle : une ancre de carrière. Mais d’abord, son projet de thèse invite à un préalable : un élargissement du champ de la recherche interculturelle hors des seuls sentiers tracés par les préoccupations gestionnaires. De fait, l’univers interculturel des artistes n’est-il pas, au même titre que la constellation organisationnelle (de la PME en passant par les grandes multinationales et autres transnationales) un lieu de vie, d’échange, d’intérêt, de joie, de souffrance et de possibles à réaliser, donc à étudier, en vue d’une existence meilleure ? Ce qui l’emmène à interroger le rôle que joue l’affirmation d’une identité interculturelle dans le processus de développement de carrière d’artistes du spectacle vivant.


  • Pas de résumé disponible.