Histoire évolutive de l'arbre fruitier Dacryodes edulis : implications pour sa conservation et sa gestion durable.

par Aurore Rimlinger

Projet de thèse en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Jerome Duminil et de Stephanie Carriere.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec DIADE - Diversité, Adaptation et Développement des plantes (laboratoire) et de Anthropisation de DYNAmique de la DIVersité Génétiques des Plantes (equipe de recherche) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Les produits forestiers non ligneux (PFNL) contribuent au bien-être des populations en Afrique sub-saharienne. Les PFNL sont des biens d'origine biologique prélevés en forêt ou sur les arbres, représentant une source de nourriture, médicaments, fourrage, matériaux etc. De par leur utilité, les espèces fournissant des PFNL (espèces-PFNL) sont gérées de longue date par l'Homme qui a sélectionné génération après génération, les individus présentant des traits d'intérêt sociaux, culturels et économiques. La diversité génétique des espèces-PFNL a donc été modelée (i) par l'Homme en fonction de ses besoins lors de leur sélection dans les parcelles cultivées et /ou de leur domestication pour la mise en culture dans les agroforêts ; (ii) par les processus naturels. L'effet des pratiques de gestion humaines sur la diversité génétique des arbres utilisés est en général peu connu. C'est en particulier le cas de l'espèce fruitière indigène à haute valeur économique et sociale, Dacryodes edulis (Burseraceae), espèce utile emblématique du Bassin du Congo. Du fait de l'importante croissance démographique attendue, de nombreux espoirs reposent sur les possibilités d'augmentation de la production en PFNL dans cette région. Cette production ne pourra être soutenue que si des niveaux de diversité génétique suffisant sont maintenus, permettant l'adaptation de l'espèce aux changements globaux (climat, maladies et ravageurs, utilisation des terres, déforestation, etc). Afin de gérer durablement les ressources génétiques de l'espèce, il est nécessaire de caractériser leur distribution dans leur environnement naturel et cultivé.

  • Titre traduit

    Evolutionary history of the tropical fruit tree species Dacryodes edulis: conservation and sustainable management implications.


  • Résumé

    Non-Timber Forest Products (NTFP) contribute to people livelihood in sub-Saharan Africa. NTFP are biological goods collected from forests and trees that are used for nutrition, medicine, fodder, handicrafts, etc. NTFP species are traditionally managed by man for their use, with active selection of individuals presenting social, cultural and economic traits of interest. Genetic diversity of NTFP species has thus been shaped (i) by man in natural and agro forests (domestication); (ii) by natural factors. The influence of management practices on trees' genetic diversity is poorly documented in the region. Species such as Dacryodes edulis (Burseraceae), an emblematic indigenous fruit tree species, makes no exception to this rule. In sub-Saharan Africa, a doubling of human population is expected by 2050, implying further pressures on food tree species for higher productivity. Increased yields will only be possible if sustainable management strategies are developed, allowing species adaptation to changes (climate, pest and diseases, deforestation, etc.). In this aim, it is necessary to characterize the interplay between human management practices and species genetic diversity distribution.