Modélisation de la dynamique des populations naturelles d'Aedes albopictus et réponse à la lutte antivectorielle

par Marion Haramboure

Projet de thèse en Sciences de l'évolution et de la Biodiversité

Sous la direction de Pierrick Labbé et de Annelise Tran.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec ASTRE - Animal, Santé, Territoires, Risques et Ecosystèmes (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Le moustique tigre Ae. albopictus représente une menace sanitaire par la transmission de maladies virales humaines. Les insecticides sont utilisés afin de contrôler les populations de moustiques, mais leur efficacité est menacée par l'adaptation de ces derniers (résistance). Cette thèse vise à prédire l'impact de stratégies alternatives aux insecticides, comme la technique de l'insecte stérile (SIT: Sterile Insect Technique) et la "boosted SIT" sur la dynamique des populations de ce moustique. La SIT consiste à lâcher des mâles rendus stériles par irradiation. La "boosted SIT" est une variante de la SIT où les mâles stériles sont considérés comme un moyen de contamination spécifique des femelles avec un agent de contrôle. Les modèles prédictifs de dynamique des populations sont des outils de choix pour pouvoir tester divers scénarios et proposer des modes de gestion durables et efficaces, tenant compte explicitement de l'hétérogénéité spatiale des conditions environnementales et de l'émergence de résistances. L'objectif de cette thèse est de développer un modèle de ce type pour Ae. albopictus à l'échelle de l'île de La Réunion, afin de prédire l'effet des stratégies de contrôle sur les populations de moustique et la transmission d'arbovirus, et d'ainsi de servir d'aide à la décision opérationnelle.

  • Titre traduit

    Modeling the natural populations dynamic of Aedes albopictus and response to vector control


  • Résumé

    The tiger mosquito Ae. albopictus is a public health hazard through the transmission of human diseases. Insecticides are used to control mosquitoes populations, but their efficiency is now threatened by mosquitoes adaptations (resistance). This PhD aims at predicting the impact of alternative control methods, like the sterile insect technique (SIT) and the "boosted SIT" on this mosquito population dynamics. The SIT consists in releasing males sterilized using ionizing radiation. The "boosted SIT" is a SIT variant where sterile males allow contaminating specifically the females with a control agent. Predictive models of populations dynamic are useful tools to test different scenarios and to propose sustainable and efficient management practices, explicitly taking environmental heterogeneity and resistance emergence into account. This PhD thus aims at developing such a model for Ae. albopictus at the scale of La Réunion island, to predict the effects of alternative control methods on mosquitoes populations and arbovirus transmission, and thus to be used as an operative decision support tool.