Construire la ville sans constructibilité - comment les bureaux d'études en urbanisme adaptent-ils leurs pratiques de projet à des territoires sans marché ?

par Anthony Ximenez

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Nadia Arab.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2015-....) , en partenariat avec Lab'Urba (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne) (laboratoire) depuis le 13-10-2017 .


  • Résumé

    La problématique des territoires situés en dehors des logiques métropolitaines prend une importance grandissante tandis que se répand le discours d'une "fracture territoriale". Plus que jamais, ces territoires "en marge" (villes industrielles en déprise, centre-villes ruraux, quartiers en politique de la ville...) se lancent dans des démarches volontaristes pour enrayer les dynamiques négatives qui les traversent. Mais l'import de méthodes et outils tirées des "projets urbains" réalisés dans des métropoles dynamiques montrent ses limites. L'idée même de constructibilité, qui sous-tend souvent ces approches, est complètement remise en question. Cette thèse propose de s'intéresser au travail d'architectes-urbanistes impliqués dans des démarches de projet en territoires détendus afin de mieux cerner ce qui est aujourd'hui limitant dans notre approche du développement de ces territoires.

  • Titre traduit

    How do urban designers adapt their skills and methods to non-growing urban contexts ?


  • Résumé

    As metropolisation processes intensify, leading to an ever-growing concentration of people, functions and capital in major cities, other places seem to be left behind : rural towns, ex-industrial cities, big social housing estates... In those areas, attempts to import urban project methods first implemented in growing metropolises - in which urban design has become paramount for the development of "attractive places" - seem to fall short. This research project aims at exploring all the gaps and discrepancies between current urban design practice and those places' needs, through the observation of urban deisgners' day-to-day work.