L'apprentissage par modélisation, simulation et prototypage avec une imprimante 3D, dans l'enseignement Technique et professionnel au Gabon

par Joseph Indjendje Mukeba Nguia

Projet de thèse en Sciences de l'éducation - Cergy

Sous la direction de Alain Jaillet.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec Bien être Organisations Numérique Habitabilité Education Universalité Relation Savoirs (laboratoire) depuis le 21-11-2016 .


  • Résumé

    Lors du deuxième Congrès international sur l'enseignement technique et professionnel (Séoul, avril 1999) 1, les participants avaient pris des recommandations, dans le but de stimuler les Etats membres « …à développer et à améliorer l'enseignement technique et professionnel de prendre toute mesure, législative ou autre… »2. Ceci en prenant en compte l'avènement de la mondialisation et la révolution des technologies de l'information et de la communication (TIC). L'enseignement technique et professionnel est un maillon fondamental du processus éducatif dans tous les pays. A cette fin, nous avons dans la cadre de cette thèse, prospecté sur l'enseignement technique et professionnel au Gabon, et sa réforme. Ainsi, les écrits de Békalé Nze J.S. (2012)2 affirment l'intérêt qu'il y a pour l'enseignement technique de s'adapter aux évolutions des métiers et des emplois en mettant un accent particulier sur la formation des formateurs. Parce que ceux-ci doivent produire pour le marché du travail des professionnels d'aujourd'hui, pour des emplois de demain et du futur. Malheureusement, le Gabon, depuis la réforme lancée en 1998 n'a pas pu s'adapter aux réalités internationales. Et Ginestié J. (….)3, suggère dans l'état actuel de cet ordre d'enseignement au Gabon, qu'il nécessaire de faire des investissements certes couteux en équipements, et leurs utilisations ne seraient viable que pour les petits effectifs. Bosqué C. (2016)4, quant à lui a constaté la croissance du « mouvement maker » et ceci grâce à l'accessibilité du grand public aux machines de fabrication numérique, de même que l'éclosion de plusieurs formes d'organisations « Tiers-lieux », « FabLab » et autres, qui favorisent « …l'apprentissage par la pratique, la décentralisation et le partage de compétences; l'autoproduction, l'accomplissement personnel par la fabrication et l'émancipation par les techniques numériques… », surtout les pratiques de réalisation qui se rapprochent du design, de l'industrie et du prototypage. Ce partant nous pensons que les modèles d'organisation dans les FabLab et autres tiers-lieux peuvent faire l'objet d'une redéfinition, afin d'intégrer très tôt l'enseignement technique et professionnel au Gabon. Parce qu'aujourd'hui, ce concept a déjà touché le milieu industriel et s'est installé dans les entreprises sous d'autres-cieux. Ceci pour éviter à la longue ce que Burret A. (2013)5, désigne comme « … une nouvelle forme d'exclusion appelée fracture digitale… », Parce que la particularité de ces lieux hors cadre de formation, ne sont fréquentés que par « … des protagonistes - professionnels ou amateurs - qui constituent des collectifs de travail d'un nouveau genre, fortement marqués par la culture numérique …», comme le montre Jamgotchian S. (2014)6. Akila & Gagnebien (2015)7, confirme que ces innovations sociales méritent d'être tester afin d'en évaluer l'impact sociale, parce qu'elles émanent souvent de l'initiative des usagers (acteurs) et non des institutions. Aussi, ce type d'innovations «…ont pour objectif de proposer de nouvelles formes d'apprentissages et de partage de connaissances, si possible de manières originale. » Bouvier-Patron P. (2015)8 et surtout Buclet N. (2015)9 mettent en avant l'organisation sociale et le fonctionnement de ces tiers-lieux. Il est aussi fait un rapport à l'amortissement de l'investissement initial de ces lieux qui peuvent aider à faciliter la baisse de couts des différentes étapes «…conception, prototypage, test de série préindustrielle… » Notre intérêt a dans l'apprentissage par modélisation, simulation et prototypage se trouve conforté par la communication de Trivery C. & al. (2015)10, les auteurs postulent qu'en mettant les acteurs ensemble et en leur offrant un environnement de travail dédié, ils peuvent laisser exprimer leur imagination et l'expression de leurs pensées, aussi parce que nombre d'innovation ou de prototypes ont vu le jour dans ces tiers-lieux. Alors comment ce concept qui a émergé dans les « tiers-lieux » peut-il intégrer l'enseignement technique et professionnel ? C'est ainsi que DENIS C. (2013)11, a mené une comparaison entre les deux concepts comme approches pédagogiques, l'une étant purement expérimentale (FabLab) avec et l'apprentissage en milieu scolaire et il finit par s'interroger sur « …l'intégration de séquences pédagogiques dans un FabLab peut contribuer à accélérer l'apprentissage … ». Dans le cadre de cette thèse, nous envisageons d'intégrer les approches FabLab dans les séquences pédagogiques. Comme l'a écrit Legendre (2007)12, plusieurs de ces modèles pédagogiques ont enthousiasmé le monde, mais n'ont pas être généralisés au Gabon, mais les uns ayant succédés aux autres. Certaines causes apparaissent dans un rapport de l'UNESCO « IBE Working Papers on Curriculum Issues Nº 7 »13 et démontre le manque d'adhésion des acteurs locaux aux solutions importées du nord et par les bailleurs internationaux. Enfin, nous comptons dans le cadre de cette thèse, observer les différentes approches pédagogiques adoptées par les enseignants et qu'ils vont mettre en œuvre dans un apprentissage de type modélisation, simulation et prototypage avec une imprimante 3D, visant l'atteinte d'un objectif de fabrication, avec un apprentissage basé « …sur une conception interactionniste et constructiviste de l'enseignement/ apprentissage et visant à mettre en relation les apprentissages acquis à l'école avec la réalité sociale… ».

  • Titre traduit

    Learning by modeling, simulation and prototyping with a 3D printer, in technical and vocational education in Gabon


  • Résumé

    At the Second International Congress on Technical and Vocational Education (Seoul, April 1999), 1 the participants made recommendations with a view to stimulating Member States "... to develop and improve technical and vocational education any measure, legislative or otherwise ... "2. This takes into account the advent of globalization and the revolution in information and communication technologies (ICT). Technical and vocational education is a fundamental link in the educational process in all countries. To this end, we have in the framework of this thesis, prospected on technical and vocational education in Gabon, and its reform. Thus, the writings of Békalé Nze J.S. (2012) 2 affirm the interest of technical education in adapting to changes in trades and jobs, with particular emphasis on the training of trainers. Because these have to produce for the job market today's professionals, for jobs of tomorrow and the future. Unfortunately, Gabon, since the reform launched in 1998 has not been able to adapt to international realities. And Ginestié J. (...), 3 suggests in the current state of this kind of education in Gabon that it is necessary to make costly investments in equipment, and their uses would be viable only for small numbers. Bosqué C. (2016) 4, noted the growth of the "movement maker", thanks to the accessibility of the general public to the machines of digital manufacture, as well as the emergence of several forms of organizations "Third parties , "FabLab" and others, which promote "... learning through practice, decentralization and sharing of skills; self-production, personal achievement through manufacturing and emancipation through digital techniques ... ", especially the practices of realization that approach design, industry and prototyping. We believe that the organizational models in the FabLab and other third parties can be redefined in order to integrate technical and vocational education in Gabon at an early stage. Because today, this concept has already touched the industrial environment and has settled in companies under other skies. In order to avoid, in the long run, what Burret A. (2013) 5 designates as "... a new form of exclusion called the digital divide ...", because the peculiarity of these places outside the framework of formation are frequented only by " ... protagonists - professionals or amateurs - who constitute work collectives of a new kind, strongly marked by digital culture ... ", as shown by Jamgotchian S. (2014) 6. Akila & Gagnebien (2015) 7, confirms that these social innovations deserve to be tested in order to evaluate their social impact, because they often emanate from users (actors) rather than institutions. Also, this type of innovation "... aims to propose new forms of learning and knowledge sharing, if possible in original ways. Bouvier-Patron P. (2015) 8 and above all Buclet N. (2015) 9 highlight the social organization and functioning of these third places. There is also a report on the amortization of the initial investment of these places which can help to facilitate the reduction of costs of the different stages "... design, prototyping, pre-industrial series test ..." Our interest in learning by modeling, simulation and prototyping is reinforced by the communication of Trivery C. & al. (2015) 10, the authors postulate that by bringing actors together and offering them a dedicated work environment, they can let their imagination and expression express their thoughts, also because many innovations or prototypes have seen in these third places. So how can this concept that has emerged in the "third world" integrate technical and vocational education? Thus, DENIS C. (2013), 11 has compared the two concepts as pedagogical approaches, one being purely experimental (FabLab) with and learning in schools, and he ends up questioning "... the integration of pedagogical sequences into a FabLab can help speed learning ...". In this thesis, we intend to integrate the FabLab approaches into the pedagogical sequences. As written by Legendre (2007) 12, several of these pedagogical models have excited the world, but have not been generalized in Gabon, but some have succeeded others. Some causes appear in a UNESCO report "IBE Working Papers on Curriculum Issues Nº 7" 13 and shows the lack of acceptance by local actors of solutions imported from the north and by international donors. Finally, within this thesis, we will observe the different pedagogical approaches adopted by the teachers and which they will implement in a learning modeling, simulation and prototyping with a 3D printer, aimed at achieving a with a learning based "... on an interactionist and constructivist conception of teaching / learning and aiming to relate the learning acquired in school with the social reality ...".