L'écrit scientifique, appareillage terminologique et stratégies énonciatives

par Ahmad Kane-mbaye

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Christophe Rey.

Thèses en préparation à CY Cergy Paris Université , dans le cadre de Arts, Humanité, Sciences Sociales , en partenariat avec LT2D - Lexiques, Textes, Discours, Dictionnaires (laboratoire) depuis le 02-10-2017 .


  • Résumé

    Cette recherche s'intéresse à l'écrit scientifique en sciences humaines et sociales appréhendé à travers un genre relativement peu étudié : « l'article de recherche ». En s'appuyant sur un corpus constitué de plus de cinq-cents articles de recherche et comptabilisant plus de cinq-millions de mots-formes, l'objectif est double. Il s'agit, dans un premier temps, de comprendre les mécanismes et procédés qui régissent les pratiques terminologiques des sciences humaines et sociales, pour dégager, dans un second temps, les profils combinatoires des termes ainsi que leur fonctionnement interactif contextuel. Partant, l'analyse s'articule autour de trois aspects : la terminogenèse d'abord, elle révèle de fait les logiques propres à chaque discipline dans son appareillage terminologique ; la phraséologie ensuite, du fait de son rôle dans la dynamique lexicodiscursive ; et les structures prédicatives enfin, assurant la prise en compte des fonctions communicatives et faisant des auteurs une communauté de discours en dépit de leurs différentes appartenances épistémologiques et disciplinaires. La démarche se veut sémasiologique et s'insère dans un cadre théorique à cheval entre la socioterminologie cognitiviste et la terminotique. L'analyse du comportement contextuel des lexies spécialisées permet en effet de relever les mouvements lexicaux et leurs fluctuations sémantiques. Le postulat du quel part ce travail est que le terme, bien que souvent présenté comme monosémique et stable dans le rapport biunivoque qu'il entretient avec le concept qu'il dénomme, est sujet à des variations dénominatives. Celles-ci sont, de ce fait, révélatrices de stratégies d'énonciation qui se manifestent dans sa lexicogenèse.

  • Titre traduit

    Scientific writing, terminological equipment and enunciative strategies


  • Résumé

    This research focuses on scientific writing in the humanities and social sciences through a relatively understudied genre: the "research article". Based on a corpus of more than five hundred research articles and counting more than five-million-word forms, the objective is twofold. Firstly, to understand the mechanisms and procedures that govern terminological practices in the human and social sciences, and secondly, to identify the combinatorial profiles of terms and their contextual interactive functioning. The analysis is based on three aspects: first, terminogenesis, which reveals the specific logic of each discipline in its terminological apparatus; second, phraseology, which plays a role in lexicodiscursive dynamics; and third, predicative structures, which ensure that communicative functions are taken into account and that authors form a community of discourse despite their different epistemological and disciplinary affiliations. The approach is semasiological and is part of a theoretical framework that straddles cognitivist socioterminology and terminology. The analysis of the contextual behaviour of specialised lexies allows us to identify lexical movements and their semantic fluctuations. The postulate of this work is that the term, although often presented as monosemic and stable in the biunivocal relationship it maintains with the concept it denotes, is subject to denominative variations. These variations are, therefore, indicative of the strategies of enunciation that are manifested in its lexicogenesis.