Une théorie du pouvoir dans l'Égypte ancienne. Analyse de la notion 'baou' de l'Ancien Empire à la fin du Nouvel Empire (2630-1070 av. J.-C.)

par Gwénaëlle Rumelhard (Le borgne)

Projet de thèse en Égyptologie

Sous la direction de Bernard Mathieu.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec ASM - Archéologie des sociétés méditerranéennes (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Par sa longévité et son apparente stabilité, la monarchie pharaonique a fasciné plus d'un homme d'État et d'un penseur de l'Antiquité à nos jours. Pour cette raison peut-être, les fondements idéologiques de la royauté égyptienne ont été décrits au moyen d'outils conceptuels généralement inadéquats, où se mêlent vision occidentale des monarchies proche-orientales, fonctionnement des monarchies européennes et représentations modernes du pouvoir politique. La documentation égyptienne, pourtant, n'est pas avare d'informations précises permettant de saisir comment était conçu, par les Égyptiens eux-mêmes, le pouvoir pharaonique. Cette thèse aura donc pour objectif d'analyser, à partir de sources datées de l'Ancien Empire à la fin du Nouvel Empire, ce que les textes nomment “pouvoir baou”, une notion centrale qui fut thématisée très tôt, et amplement développée aux époques suivantes.

  • Titre traduit

    A theory of power in Ancient Egypt. An analysis of the 'baou' concept from the Old Kingdom until the end of New Kingdom (c. 2630-1070 B.C.)


  • Résumé

    Due to its longevity and its apparent stability, the Pharaonic monarchy has fascinated many statesmen and thinkers from Antiquity until now. This may be the reason why the ideological basis of the Egyptian kingship have been described with generally inadequate conceptual tools, involving the Western vision of Near Eastern kingships, the running of European monarchies and modern representations of political power. The Egyptian documentation, however, abounds in precise informations allowing us to understand how the Egyptians themselves conceived the Pharaonic power. Therefore, the aim of this thesis will be to analyze, through sources dated from the Old Kingdom until the end of the New Kingdom, what the texts call the “baou power”, a key concept which has been very early thematized, and fully developed in the following periods.