Séparation spectrale dans les vestiges de supernova

par Adrien Picquenot

Projet de thèse en Astronomie et Astrophysique

Sous la direction de Fabio Acero et de Jérôme Rodriguez.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Astronomie et Astrophysique d'Ile-de-France , en partenariat avec AIM - Astrophysique Instrumentation Modélisation (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de comprendre comment les différences d'environnement influent sur le mécanisme d'accélération de particules au choc des vestiges de supernova. Pour cela les algorithmes de séparation de source à l'aveugle, similaires à ceux développés au laboratoire pour l'étude du CMB avec Planck, seront appliqués aux données en rayons X et en rayons gamma. Ces méthodes serviront à séparer les différentes composantes spectrales dans les vestiges de supernova qui évoluent dans des milieux ambiants complexes afin de comprendre l'impact des différences d'environnement sur le processus d'accélération au choc. Ce travail d'adaptation d'outils utilisés en cosmologie servira dans un contexte plus général à tout détecteur ayant des capacités de spectro-imagerie comme c'est le cas en astronomie des hautes énergies (où les photons sont enregistrés un à un) mais aussi potentiellement dans d'autres domaines de la physique.

  • Titre traduit

    Spectral component separation in supernova remnants


  • Résumé

    The main goal of this project is to adapt blind source separation algorithms that have been developed in our laboratory to study the CMB with Planck to X-ray data. Those methods will be used to map the different spectral components that are entangled in supernova remnants (emission lines, thermal continuum and synchrotron). The spatial distribution of those spectral components will allow us to constrain the supernova explosion mechanism, to understand the gas heating at the shock, and how particle are accelerated. Those tools will provide a new way to analyze X-ray data by fully exploiting the spectral and spatial information contained in the data cube instead of processing them separately as it currently the case. This method can be applied in a more general context to any telescope with spectro-imaging capacities and potentially to other fields in physics.