L'apprentissage de la lecture chez les personnes porteuses du Syndrome de Prader-Willi

par Vanina Morison

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Nathalie Marec-breton.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de Education, Langages, Interactions, Cognition, Clinique , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (equipe de recherche) depuis le 04-10-2017 .


  • Résumé

    Apprendre à lire semble difficile pour les enfants porteurs du Syndrome de Prader-Willi (SPW). La littérature relative aux apprentissages chez les personnes PW comporte peu d'études. Les mécanismes déficitaires ou préservés dans la lecture chez les personnes PW sont méconnus, alors que leur identification pourrait faciliter cet apprentissage. Cette thèse vise à comprendre comment le fonctionnement neuropsychologique spécifique de la population SPW impacte les performances en lecture, à travers trois objectifs : 1- Corroborer les résultats de la littérature existante sur le fonctionnement neuropsychologique des personnes porteuses du SPW. 2- Déterminer les performances pour les compétences préalables à l'acquisition de la lecture (e.g. vocabulaire, conscience phonologique), en décodage (maîtrise du principe alphabétique, procédures phonologique et orthographique) et en compréhension. 3- Apporter des éléments de réponse quant à l'origine des difficultés de lecture rencontrées par la population SPW. Deux premières études (transversale et longitudinale) permettent d'évaluer le fonctionnement neuropsychologique des personnes porteuses du SPW sur les aspects cognitifs impliqués dans la mise en place de la lecture, et de déterminer le niveau de compétences acquis en lecture. Les premiers résultats permettent de dégager plusieurs hypothèses quant aux difficultés rencontrées par les personnes porteuses du SPW lors de l'apprentissage du langage écrit. Ces différentes hypothèses de déficits seront explorées dans une troisième étude (transversale).


  • Pas de résumé disponible.