Étude et développement des performances du tube de Ranque-Hilsch et analyse des perspectives d'industrialisation

par Fian Assemien

Projet de thèse en Energétique et Procédés

Sous la direction de François Cauneau et de Elie Hachem.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur (Paris) , en partenariat avec Centre énergétique et procédés (Paris ; Fontainebleau, Seine et Marne ; Sophia-Antipolis, Alpes Maritimes) (laboratoire) , PERSEE - Centre Procédés, Energies Renouvelables, Systèmes Energétiques (equipe de recherche) et de École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 02-10-2017 .


  • Résumé

    La production de froid fait intervenir classiquement deux grands procédés dans le paysage industriel : l'utilisation d'un cycle thermodynamique basé sur la compression/détente d'un fluide frigorigène, et l'effet Pelletier. Le premier est massivement utilisé pour la production de froid à grande échelle, tandis que le second est plutôt réservé à des unités compactes et de faible puissance. Une troisième voie est offerte par le procédé « tube de Ranque-Hilsch », dans lequel le cycle de compression/détente d'un gaz s'écoulant dans un tube à vortex donne lieu à la formation de deux sources chaude et froides bien localisées dans l'écoulement. Un tel dispositif est séduisant par certains aspects (simplicité, fiabilité, normes environnementales, coût de fabrication, disponibilité des matières premières) et possède donc virtuellement des qualités attractives en termes d'émission carbone et de compatibilité environnementale. En revanche, le phénomène bien qu'identifié et attesté dans ses grandes lignes échappe encore à une compréhension fine, ce qui en premier lieu en limite l'industrialisation.

  • Titre traduit

    Study and development of the performances of the Ranque-Hilsh tube, and analysis for the industrial perspectives


  • Résumé

    Cold production classically involves two major processes in the industrial sector: the use of a thermodynamic cycle based on the compression/expansion of a refrigerant, and the Pelletier effect. The first is massively used for large-scale refrigeration, while the second is reserved for compact units and low power. A third method is provided by the "Ranque-Hilsch tube" process, in which the compression/expansion cycle of a gas flowing in a vortex tube results in the formation of two hot and cold sources well localized in flow. Such a device is attractive in certain aspects (simplicity, reliability, environmental standards, production cost, availability of raw materials) and thus possesses virtually attractive qualities in terms of carbon emissions and environmental compatibility. On the other hand, the phenomenon, although identified and attested in its main lines, fine understanding remains a challenge, which initially limits its industrialization.