Daniel Pommereulle (titre provisoire)

par Armance Leger Franceschi

Projet de thèse en Esthétique, histoire et théorie des arts

Sous la direction de François-René Martin et de Philippe Dagen.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Lettres, Arts, Sciences humaines et sociales , en partenariat avec Sciences, Arts, Création, Recherche (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    L'aventure vitale et artistique de Daniel Pommereulle, peintre, sculpteur, cinéaste et poète français né en 1937 et mort en 2003 à Paris, est singulière. Proche de nombreux acteurs de la scène artistique européenne de son temps, il ne semble appartenir à aucune école, aucun style. Dans la multiplication des formes, Daniel Pommereulle a cherché à tracer sa propre route. On pourrait rapprocher sa singularité de celle d'Yves Klein, qu'il compte parmi les artistes majeurs de sa génération. Tous deux veulent être au plus près de l'espace, de l'immatériel, du rêve, de l'infini. Tous deux utilisent la peinture mais la débordent de façon radicale. Son histoire s'écrit par ruptures violentes et successives, elles sont d'abord les manifestations d'une liberté inspirée. Sans doute parce qu'il a longtemps cherché à s'éloigner de toute logique marchande, Daniel Pommereulle n'est pas vraiment connu du grand public. Dès sa jeunesse pourtant, son œuvre est admirée et commentée. Il se mêle très tôt aux milieux d'avant-garde et son nom reste associé à l'image de l'artiste intellectuel dandy des films de la Nouvelle Vague. Quelles sont l'œuvre et la pensée de celui qui se définissait lui-même avec malice comme un « énigmatique cohérent »? S'en approcher, c'est vouloir redécouvrir un artiste capital encore injustement tenu secret. C'est également espérer porter un autre regard sur l'histoire de l'art de la seconde moitié du XXème siècle : Daniel Pommereulle se confronte aux mêmes interrogations que ses contemporains. Son œuvre questionne la place de la peinture, l'élargissement des territoires de l'art – qui inclut désormais l'objet, le corps et la pensée – et elle est marquée par l'Histoire, celle de la Guerre d'Algérie, dont Mai 68 est la conséquence vivifiante et bouleverse pour longtemps le champ de la création. C'est enfin tenter de définir avec humilité, à travers cette figure emblématique, ce que signifie le nom d'artiste. De façon successive et simultanée, Daniel Pommereulle est peintre, sculpteur, vidéaste, poète, acteur, artiste de l'immatériel. L'approche monographique paraît vite réductrice, voire discordante avec la pluralité qui caractérise son œuvre. Une démarche idéale consistera à mener cette recherche à la croisée des disciplines, de manière polyphonique. Le cadre de travail offert par le programme de l'ED540 permettra, au contact des chercheurs en histoire et théorie des arts, mise en scène, arts visuels, cinéma ou littérature, d'épouser en un sens sa propre méthode, de suivre au plus près la trajectoire de Daniel Pommereulle.

  • Titre traduit

    Daniel Pommereulle (temporary title)


  • Résumé

    Monographic and transdisciplinary research on the work of Daniel Pommereulle (1937-2003), painter, sculptor, video artist, poet, actor, and artist of the immaterial.