Caractérisation phénotypique du comportement alimentaire chez la chèvre laitière

par Marjorie Cellier

Projet de thèse en Sciences animales

Sous la direction de Christine Duvaux-ponter et de Birte Nielsen.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé , en partenariat avec MoSAR - Modélisation Systémique Appliquée aux Ruminants - UMR AgroParisTech/iNRA MoSAR (laboratoire) et de AgroParisTech (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-09-2017 .


  • Résumé

    Le comportement alimentaire des ruminants adultes varie entre individus, mais semble être un caractère relativement stable pour un même individu. Cependant, les contributions relatives du génotype, des expériences précoces, et de l'environnement social dans lequel le comportement alimentaire est mesuré, sont encore peu connues. Ce projet de thèse tentera de relier, chez deux races de chèvres, le comportement alimentaire mesuré avant sevrage (réalisé à deux âges différents), au comportement alimentaire mesuré à l'âge adulte chez ces mêmes animaux placés en cases individuelles ou en groupes. Les résultats de ce projet permettront de montrer dans quelle mesure les caractéristiques individuelles du comportement alimentaire sont dépendantes de modifications de facteurs externes tels qu'une augmentation de la compétition entre congénères ou des épreuves nutritionnelles (par exemple une diminution soudaine de la qualité des aliments). Ces caractéristiques du comportement alimentaire seront reliées aux caractères de production laitière des individus, ainsi qu'à celles de leurs parents et de leur progéniture. Les connaissances générées par ce projet contribueront au phénotypage des ruminants actuellement en cours afin d'aider aux prises de décision en élevage.

  • Titre traduit

    Phenotypic characterisation of feeding behaviour in dairy goats


  • Résumé

    Feeding behaviour of adult ruminants varies between individuals but appears to be a relatively stable trait within each animal. However, little is known about the relative contributions of genotype, early experience, and the social environment in which the feeding behaviour is measured. This PhD project will investigate feeding behaviour parameters in two breeds of dairy goats from birth until weaning at two different ages, and relate this to the feeding behaviour of the same animals post-weaning when housed either individually or in groups. The results of the project will reveal to what extent feeding behaviour characteristics of an animal is adaptable to changes in external factors, including increased competition from conspecifics and nutritional challenges, such as a sudden decrease in the quality of the feed. These characteristics will be compared to the production traits of the animal in later life, as well as those of its parents and offspring. The knowledge accrued in this project will contribute to on-going phenotyping of ruminant livestock for use in management- and breeding decisions.