Caractérisation phénotypique et fonctionnelle des Treg non conventionnel dans la polyarthrite rhumatoide

par Yasamine El ahmadi

Thèse de doctorat en Biologie Santé

Sous la direction de Pascale Louis-plence.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec IRMB - Cellule souches, plasticité cellulaire, régénération tissulaire et immunothérapie des maladies inflammatoires (laboratoire) .


  • Résumé

    Les Lymphocytes T régulateurs (Tregs) sont considérés comme les principaux médiateurs de la tolérance périphérique puisqu'ils exercent un maintien de l'homéostasie du système immunitaire, ils préviennent l'auto-immunité et contrôlent l'inflammation induite par des pathogènes ou des agressions environnementales. Comme les T conventionnels, les Tregs constituent une population hétérogène d'un point de vue phénotypique et fonctionnel, avec l'existence de plusieurs sous-type impliquant différents facteurs pour leur différenciation, leur maintien et leur fonction suppressives dans différents contextes inflammatoires et dans différents tissus. La capacité des Tregs à être rapidement mobilisés dans les tissus enflammés a souligné l'observation quelque peu paradoxale de l'accumulation des Tregs dans les tissus cibles au cours de maladies autoimmunes telle que l'accumulation des Tregs dans le liquide synovial de patients atteints de polyarthrite rhumatoide (PR). Bien que cette observation représente probablement un effort de la réponse immunitaire de contrebalancer la réponse T effectrice autoimmune afin de rétablir une tolérance, l'incapacité de ces Tregs infiltrant le tissu à contrôler la pathologie suggère que in vivo la fonction de ces Treg est compromise. Ceci peut-être soit le résultat de l'effet de cytokines inflammatoires qui peuvent inhiber la fonction suppressive des Tregs ou rendre les T effecteurs ou autres cellules immunitaires résistantes à la suppression médiée par les Tregs. L'existence de différents sous-types de Tregs avec des fonctions spécifiques impliquent de mieux connaître cette hétérogénéité dans un contexte pathologique donné afin de développer des stratégies d'immunothérapies efficace et adaptée. Mon travail de thèse a consisté à définir précisément les différents sous-types de Tregs présents dans le liquide synovial inflammatoire de patients atteints de PR et de définir l'impact du liquide synovial sur les fonctions suppressives des Tregs et sur les capacités prolifératives des T effecteurs.

  • Titre traduit

    Phenotypic and functional characterization of non conventional Treg cells in rheumatoid arthritis


  • Résumé

    Regulatory T-lymphocytes (Tregs) are considered to be the main mediators of peripheral tolerance since they maintain immune system homeostasis, prevent autoimmunity and control inflammation induced by pathogens or environmental aggression. Like conventional T's, Tregs constitute a heterogeneous population from a phenotypic and functional point of view, with the existence of several subtypes involving different factors for their differentiation, maintenance and suppressive function in different inflammatory contexts and in different tissues. The ability of Tregs to be rapidly mobilised in inflamed tissues has highlighted the somewhat paradoxical observation of Tregs accumulation in target tissues during autoimmune diseases such as the accumulation of Tregs in the synovial fluid of patients with rheumatoid arthritis (RA). Although this observation probably represents an effort by the immune response to counterbalance the autoimmune effector T response in order to restore tolerance, the inability of these Treg infiltrating tissue to control the pathology suggests that in vivo the function of these Treg is compromised. This may either be the result of the effect of inflammatory cytokines which can inhibit the suppressive function of the Tregs or make the T effectors or other immune cells resistant to Treg-mediated suppression. The existence of different subtypes of Tregs with specific functions implies to better understand this heterogeneity in a given pathological context in order to develop effective and adapted immunotherapy strategies. My thesis work consisted in precisely defining the different Tregs subtypes present in the inflammatory synovial fluid of RA patients and to define the impact of the synovial fluid on the suppressive functions of the Tregs and on the proliferative capacities of the T effectors