Modélisation multi-échelle de la réponse sismique des bâtiments : couplage homogénéisation et éléments multifibres

par Graciela Franco Ariza

Projet de thèse en Structures et Matériaux

Sous la direction de Jean-François Semblat et de Cédric Desprez.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de SIE - Sciences, Ingénierie et Environnement , en partenariat avec SV - Séïsmes et vibrations (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Dans l'ingénierie des tremblements de terre, l'évaluation de la performance sismique des structures de construction à plusieurs étages et la prédiction des réponses sismiques inélastiques sont des étapes principales dans le processus d'atténuation des risques. D'une part, la conception et l'analyse sismique des bâtiments en béton armé sont généralement définis en termes de paramètres globaux comme dérive rapport entre l'histoire en analysant les modèles qui pourraient être informatiquement coûteux. En outre, l'état des dommages locaux n'est souvent pas décrit dans l'évaluation de la vulnérabilité. D'autre part, des études récentes ont révélé la nécessité d'améliorer la corrélation entre les dommages locaux et les résultats globaux d'évaluation des dégâts. En résumé, l'introduction d'une méthode complète et simplifiée est encore nécessaire pour évaluer la réponse sismique d'un bâtiment, en considérant une meilleure concordance entre l'information globale et locale. Ce travail de recherche vise à répondre à ce besoin en définissant un nouvel indicateur de vulnérabilité grâce au couplage d'outils de modélisation avancés et simplifiés.

  • Titre traduit

    Multiscale modelling of the seismic response of buildings: coupling of homogenization and multifiber elements.


  • Résumé

    In Earthquake Engineering, evaluation of seismic performance of multistory building structures and prediction of inelastic seismic responses are primary steps in the risk mitigation process. On one hand, seismic design and analysis of reinforced concrete buildings are commonly defined in terms of global parameters as inter-story drift-ratio by analysing models that could be computationally expensive. Additionally, local damage state is often not described within the vulnerability assessment. On the other hand, recent studies have revealed the need for improving the correlation between local damage and global damage assessment results. To sum up, introducing a comprehensive and simplified method is still required to assess the seismic response of a building, considering better concordance between global and local information. This research work aims to fulfil this need by defining a new vulnerability indicator through the coupling of advanced and simplified modelling tools.