Etude de la biosynthèse lipidique au cours de la différentiation kératinocytaire en lien avec l'intégrité de la fonction barrière cutanée

par Joudi Bakar

Projet de thèse en Chimie

Sous la direction de Arlette Baillet-guffroy.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences Chimiques : Molécules, Matériaux, Instrumentation et Biosystèmes , en partenariat avec Lipides, Systèmes analytiques et biologiques (laboratoire) et de université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Le Stratum Corneum est la couche la plus externe de la peau et elle assure la fonction de barrière cutanée. Cette fonction est étroitement liée à l'organisation supramoléculaire des lipides au sein du ciment intercorneocytaire du Stratum Corneum. En effet, l'élaboration du ciment intercornéocytaire résulte de la différenciation des kératinocytes, type cellulaire majeur de l'épiderme, qui prennent naissance au niveau de la jonction dermo-épidermique dans la couche basale et se différencient au fur et à mesure de leur progression dans les différents strates de l'épiderme : couche basale, couche épineuse, couche granuleuse et couche cornée (Stratum Corneum). Cette différenciation s'accompagne de profondes modifications de la composition lipidique du contenu cellulaire avec la disparition des phospholipides et l'augmentation du taux de cholestérol et de céramides à partir des acylglucosylcéramides. Ces éléments sont connus mais restent la plupart du temps au niveau des classes lipidiques et non de leur microhétérogénéité structurale. Or, les variations de compacité des édifices lipidiques intercornéocytaires, observées lors du vieillissement ou dans certaines maladies cutanées, sont corrélées notamment à la microhétérogéneité structurale des céramides. Une meilleure compréhension du métabolisme lipidique lors de la maturation des kératinocytes, de façon très détaillée au niveau moléculaire, permettrait d'appréhender de façon plus raisonnée les perturbations de la fonction barrière cutanée, physiologiques ou pathologiques.

  • Titre traduit

    Study of lipid biosynthesis during keratinocyte differentiation in relation to the integrity of the cutaneous barrier function


  • Résumé

    The stratum corneum (SC) is the outermost layer of the skin and ensures the skin barrier function. This role is closely related to the supramolecular organization of lipids within the SC intercorneocyte cement. The development of the intercorneocyte cement results of the differentiation of keratinocytes, which are generated in the dermal-epidermal junction within the basal layer and differentiate progressively as they progress in the different layers of the epidermis: basal layer, spinous layer, granular layer and the horny layer (SC). This differentiation is associated with profound changes in the composition of cell lipid content with the disappearance of phospholipids and the increase of cholesterol and ceramides from acyl-glucosylceramides. These elements are known but remain mostly at lipid classes' level and not at their structural microheterogeneity level. However, variations in compactness of intercorneocyte lipid edifices, observed during aging or in certain skin diseases, are correlated to particular structural microheterogeneity of ceramides. A better understanding at the molecular level of lipid metabolism during keratinocyte maturation, would allow us to better apprehend physiological and pathological perturbations of skin barrier function.