Les formes de lyrisme dans l'oeuvre poetique Venus Khoury Ghata

par Michelle Accaoui (Hourani)

Projet de thèse en Littérature française et comparée - Cergy

Sous la direction de Catherine Mayaux et de May Chehab.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise en cotutelle avec The university of Cyprus , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec LT2D - Lexiques, Textes, Discours, Dictionnaires (laboratoire) depuis le 24-08-2017 .


  • Résumé

    Résumé de la thèse : Les formes de lyrisme dans l'œuvre poétique de Vénus Khoury Ghata Vénus Ghata Khoury, est une écrivaine et poétesse libanaise, qui a un répertoire abondant et imposant aussi bien poétique que romanesque. Ses poèmes s'inscrivent dans le courant des poètes modernes du XXème siècle mais ils se démarquent aussi par leur écriture singulière. Vénus Khoury Ghata se distingue de tout autre poète par son lyrisme particulier. Notre approche se déploiera sur deux axes principaux : D'une part le style élégiaque dans les poèmes de Vénus Khoury Ghata, de l'autre les formes stylistiques et énonciatives de lyrisme dans son œuvre poétique. En effet, les écrits de Vénus Khoury Ghata qui sont en rapport saillant avec son passé, se classent sous le signe de l'élégie. Car le passé de Vénus khoury Ghata est jonché de malheurs. Les recueils de Vénus Khoury Ghata portent les stigmates des ténèbres où la mort plane et revient tel un leitmotiv aux différentes formes tels les « obscurcis »- titre d'un de ses recueils- c'est à dire les disparus. Et Pourtant, bien que les écrits de Vénus Khoury Ghata traduisent son vécu, ils neutralisent le sentiment individuel et ouvrent la voie à une écriture élégiaque impersonnelle. Nous verrons donc comment dans sa poésie élégiaque, Vénus Khoury Ghata se dépersonnalise et transforme le pathos en une écriture réflexive et singulière. En effet nous analyserons comment la poésie de Vénus Khoury Ghata se dépersonnalise (l'utilisation des pronoms personnels, la poétique du flou et de la demi-teinte, la figure aléatoire du poète) afin de participer à la progressive pacification du drame intérieur vécu. Sa brulure s'avive dans ses écrits de l'impersonnalité. D'autre part dans notre étude, nous étudierons les formes de lyrisme où dans ses écrits, Vénus Khoury Ghata passe au premier plan le fait stylistique. Ce dernier l'emporte sur le fait individuel. Elle métamorphose le lyrisme en style. A juste titre, nous parlerons de l'importance des épithètes et des adjectifs dans son œuvre qui sont primordiaux au lyrisme. Nous développerons également la place des images qui foisonnent dans l'œuvre poétique de Vénus Khoury Ghata et qui est un élément essentiel au lyrisme. Enfin nous parlerons de la prosopopée dans le lyrisme chez Vénus Khoury Ghata et de la place de la nature, de la forêt et des arbres en particulier qui s'humanisent dans son œuvre poétique. Car « la nature n'existe, en fin de compte, que dans le regard de l'artiste. En lui prêtant une voix, la parole du poète la sort de sa matérialité indistincte et massive. C'est pourquoi la prosopopée fut l'une des figures privilégiées du lyrisme qui met en quelques manière la parole à la disposition de la nature »1. C'est pourquoi notre projet sera de nous pencher en premier lieu sur l'élégie dans l'œuvre poétique de Vénus Khoury Ghata et sur la dimension autobiographique dans son œuvre poétique, puis dans un second temps, nous analyserons les formes stylistiques et énonciatives lyriques diverses. Enfin on tentera d'examiner la problématique énonciative qui s'y rattache en se penchant sur une écriture marquée par l'enchevêtrement de l'occident et de l'orient. La langue française devient alors pour elle, une arme de combat pour défier la mort. C'est sa façon de s'affirmer en France, ce pays qui n'est pas le sien et d'accepter la mort pour mieux la transcender. Elle est passée d'une langue à l'autre, de l'arabe au français, façon à elle de transfigurer la souffrance par des images, de la symbolique voire du fantastique. Elle a bâti au fil des ans une œuvre riche, alternant poésie et roman, et partagée entre la culture orientale et occidentale, sa poésie est chargée de symbolisme et d'éléments qui s'inscrivent dans cette littérature de deux mondes puisque sa langue française est alternée de tournures arabes. Nous explorerons ainsi l'écriture et l'usage de la langue, celle de l'autre, surprenante par son ingéniosité. 1 : Jean –Michel Maulpoix : du lyrisme enlisant et en écrivant, 3ème Editions, José Corti, 2000, p.327 L'objectif de notre thèse sera en effet d'explorer les questions suivantes : - Comment Vénus Khoury Ghata, par le biais du lyrisme, crée-t-elle un exutoire pour relier son passé et son présent, une catharsis entre l'orient de son enfance et l'occident, terre actuelle de son présent, entre le réel et le monde imaginaire et étrange qui hante ses œuvres ? - Comment transcrit-elle symboliquement et grâce à ses écrits élégiaques les épisodes de sa vie qui transparaissent dans la dimension autobiographique de son œuvre poétique ? - Comment Vénus Khoury Ghata, s'est-elle servi de la langue de l'autre (du fait de son exil) et de ses ressources linguistiques et poétiques comme refuge pour parler des lésions de son âme et de son dépaysement ? Corpus envisagé : 1) Œuvre poétique : - Monologue du mort, poèmes, Belfond, 1986 - Anthologie personnelle, Poèmes, Actes Sud, 1997 (Prix Jules Supervielle) - La voix des arbres, poèmes pour enfants, Cherche-Midi, 1999 - Quelle est la nuit parmi les nuits, Mercure de France, 2004 - Stèle pour l'absent, Al Manar, 2006 - Les Obscurcis, poèmes, Mercure de France, 2008 - Où vont les arbres ?, poèmes, Mercure de France, 2011 - Orties, poèmes, Al Manar, 2011 - Le Livre des suppliques, poèmes, Mercure de France, 2015 2) Œuvre romanesque : - Le fils empaillé, Belfond, 1980 - Les morts n'ont pas d'ombre, Flammarion, 1984 - Mortemaison, Flammarion, 1986 - Privilège des morts, Balland, 2001 - La Revenante, L'Archipel, 2009

  • Titre traduit

    The different styles of Lyricism in the Poetic Work of Venus Khoury Ghata


  • Résumé

    Abstract of the thesis: The lyricism in the Poetic Work of Venus Khoury Ghata Venus Ghata Khoury is a Lebanese writer who has significant and imposing poetic as well as romantic repertoires. Her poems are considered as part of the current modern poets of the XXth century, but they stand out by their particular way of writing. Vénus Khoury Ghata is a distinguished poet because of her singular lyricism. Our approach will deploy into two different axis: the first one will be the elegiac style in the poetry of Vénus Khoury Ghata, while the second will shape the stylistic and enunciative forms of lyricism in her poetic artwork. In fact, the writing of Vénus Khoury Ghata that is related tightly to her past and is classified under the elegiac sign, since her past is filled with misfortune. The poetic collection of Venus khoury Ghata is filled with darkness where death flies and comes back as a leitmotiv that has different forms. For example, “Les obscurcis” is a title of one of her poetry books that means the “missing ones”. However, although Vénus Khoury's writings reflect her life experiences, they neutralize the individual fealing and open the path for an impersonal elegiac writing. In our thesis, we will see how the poetry of Vénus Khoury Ghata transform all the feelings into a reflexive and particular writing. We will analyse how her poetry is depersonalized (the use of pronouns, the blurring poetry, the random image of the poet) in order to participate in the process of accepting the internal drama that she lived. On the other hand, we will study the different forms of lyricism where Vénus Khoury Ghata prioritizes the style of writing. She metamorphoses the lyricism into a style of writing. We will talk about the importance of epithets and adjectives in her artwork, which is an important point in the lyricism. We will develop as well the placing of the images and metaphors that abound in her writing, which is considered an important element as well in the lyricism. Finally will talk about the prosopopoeial in her poetry and the importance of nature, the forest and in particular trees that take place in her poetry and become more human through her writing. That is why our project is first to lean over the elegiac style in the poetic artwork of Vénus Khoury Ghata, and in the autobiography dimension of her poetic artwork, and secondly we will analyse the different stylistic and lyrical forms of her writing. Finally, we will attempt to examine how Venus Khoury Ghata belonged to two different worlds, the East and the West, and how this is affecting her writing. Thanks to her poetic breath and creative impulse, Venus Khoury Ghata exorcises death in the language of the other. Deads and ghosts are given rebirth and communication between the two worlds is made possible. Venus Khoury Ghata declares that the French language served her as a safeguard against slippage, and that she ended up finding herself using it at ease. She switched from one language to another, from Arabic into French in a way to transfigure suffering into images, into a symbolic and even an aesthetic touch of the fantastic. She continues to build over the years a rich work, alternating poetry and novel, and subsequently dividing between Eastern and Western cultures. Her poetry is charged with symbolism and elements that are part of a literature shared between two worlds. For the above mentioned reasons, the current project's aim is to look at the lyricism in the poetic work of Venus Khoury Ghata: key images come back in leitmotiv as essential motifs of her imaginary that will be analyzed. The writing and use of the language as well as of that of the other will be explored. The approach used in this work will therefore be based on the perspectives of criticism of the imagination and of poetics with regard to language. The aim of the current thesis will be to explore the following questions: - How does Venus Khoury Ghata through the lyricism create a link between her past and her present, between the orient of her childhood and the west, the land of her present, between the real and unreal worlds that haunt her works through symbolism? -How does she symbolically and in a poetic and elegiac form transcribe the episodes of her life, which are reflected in the autobiographical dimension of her novels? - How did Venus Khoury Ghata use the language of the other (because of her exile) and her linguistic and poetic resources as a refuge to talk about the lesions of her soul and her disorientation? Support material/documents: 1. Poetic works : • Monologue du mort, poèmes, Belfond, 1986 • Anthologie personnelle, Poèmes, Actes Sud, 1997 (Prix Jules Supervielle) • La voix des arbres, poèmes pour enfants, Cherche-Midi, 1999 • Quelle est la nuit parmi les nuits, Mercure de France, 2004 • Stèle pour l'absent, Al Manar, 2006 • Les Obscurcis, poèmes, Mercure de France, 2008 • Où vont les arbres ?, poèmes, Mercure de France, 2011 • Orties, poèmes, Al Manar, 2011 • Le Livre des suppliques, poèmes, Mercure de France, 2015 2. Novels: • Le fils empaillé, Belfond, 1980 • Les morts n'ont pas d'ombre, Flammarion, 1984 • Mortemaison, Flammarion, 1986 • Privilège des morts, Balland, 2001 • La Revenante, L'Archipel, 2009