Approche géomatique des dynamiques d'ornementation des grottes de Chauvet et Marsoulas.

par Laura Louman

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Didier Desponds et de Carole Fritz.

Thèses en préparation à CY Cergy Paris Université , dans le cadre de Arts, Humanité, Sciences Sociales , en partenariat avec MRTE -Mobilités, réseaux, territoires et environnements (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Depuis les années 1960 l'art pariétal a connu des évolutions dans les méthodes d'enregistrement, ce qui a permis de renouveler le regard porté sur les groupes culturels du Paléolithique supérieur. La recherche au sein de la discipline s'est développée autour de plusieurs axes : la connaissance, préservation, la compréhension et la restitution des grottes ornées. Le travail de recherche présenté vise à s'intégrer dans ces enjeux en s'intéressant aux dynamiques d'ornementation des grottes ornées de Marsoulas et de Chauvet. A travers ce projet, l'intérêt est porté sur les interactions entre manifestations graphiques et leurs relations à l'espace. Il contribuera à la connaissance de ces deux ensembles pariétaux et à la compréhension de leur contexte chrono-culturel. L'usage des systèmes d'information géographique est répandu en archéologie. L'analyse spatiale s'est imposée rapidement à la discipline en permettant la contextualisation des modes d'occupation des sols. En adaptant ces outils à l'étude des parois ornées, le travail présenté a pour but de restituer l'organisation spatiale et les modalités de distribution de ces entités graphiques. L'utilisation de la géomatique appliquée à l'étude des grottes permettra d'intégrer des informations pluridisciplinaires (relevés analytiques de paroi, 3D, traitement d'images, colorimétrie, prélèvements physico-chimiques, géomorphologie, datation, etc.) afin de pouvoir mener une analyse des séquences d'ornementation et ainsi proposer une vision nouvelle du passé de ces ensembles pariétaux à travers une approche multi-scalaire.

  • Titre traduit

    Geomatic approach of ornemented walls of Chauvet and Marsoulas caves.


  • Résumé

    Since the 1960s, parietal art has known evolutions in the record methods allowing a new perception on the cultural groups of the Upper Palaeolithic to emerge. Research in the field developed on several axis : knowledge, preservation, comprehension and restitution of ornemented caves. This research work aim to integrate in these axis by studying the ornementation dynamics of the ornemented caves of Marsoulas and Chauvet. Through this project, the focus will be on the interaction between graphical representation and their relation to the spatial environment. It will contribute to the knowledge of these two parietal entities and to the understanding of their chrono-cultural context. This understanding can not avoid a conservatory approach of the artwork as developed in Lascaux cave. The use of Geographic Information System is common in archeology. The spatial analysis rapidly impose itself to the field thanks to its ability to contextualise land use. By adapting these tools to the study of ornemented walls, this research work aim to re-establish the spatial organization and the modalities of distribution of these graphical entities. The use of geomatics on the study of caves will allow to use multidisciplinar informations ( analytic wall records, 3D, image processing, colorimetry, physico-chemical samples, geomorphology, dating...) in order to lead an analysis of the ornementation sequencing and by doing so, proposing a new vision of the past of these parietal assemblies through a multi scalar approach.