Identification des mécanismes permettant le maintien de l'aneuploïdie à un niveau tolerable dans le cerveau animal.

par Alix Goupil

Projet de thèse en Biologie cellulaire

Sous la direction de Renata Basto.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale Complexité du vivant (Paris) , en partenariat avec Mécanismes moléculaires du développement de la glande mammaire (laboratoire) et de Institut Curie (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    L'aneuploïdie , une altération du contenu chromosomique diploïde, est impliquée dans multiples maladies telles que le cancer ou la microcéphalie. De façon surprenante, un faible de niveau de cellules aneuploïdes a été rapporté dans des tissues sauvages sains, notamment le cerveau. Néanmoins, leur fréquence, leur formation et leur élimination évitant des conséquences pathologiques, restent inconnues. Le but de mon projet est de générer une meilleure compréhension tant quantitative que mecaniste de la fréquence de l'aneuplodïdie dans le cerveau sauvage. L'utilisation d'une nouvelle technique de haut-débit, basée sur la repression/expression du gène rapporteur de la GFP chez Drosophila melanogaster, permettra de générer une vision cartographique de la fréquence de l'aneuploïdie au cours du développement du cerveau. Une analyse par gènes candidats révèlera les mécanismes impliqués dans la formation et l'élimination des cellules aneuploïdes. Ainsi, mon projet apportera de nouvelles connaissances, compréhensions de la fréquence de l'aneuploïdie et son rôle dans un organisme sain ou pathologique.

  • Titre traduit

    Identifying the principles that maintain aneuploidy at tolerable levels in the animal brain.


  • Résumé

    Aneuploidy, a deviation to the normal diploid chromosome content, is implicated in diseases like cancer and microcephaly. Surprisingly, aneuploid cells have also been reported to be present at low levels in wild type (WT) healthy tissues, notably in the brain. At present, their frequency, genesis and elimination mechanisms in order to avoid pathological conditions remains unknown. The aim of this project is to generate a quantitative and mechanistic understanding of the frequency of aneuploidy in the WT brain. Using an original high-­ throughput tool based on the repression/expression of a GFP reporter in Drosophila, we will generate a cartographic view of aneuploid frequency during brain development. The mechanisms involved in the formation and elimination of aneuploid cells, will be revealed by testing the involvement of candidate genes in such processes. This project will bring new understanding on the frequency of aneuploidy and on its role in organism physiology and pathology.