L'apocalypse du désir métaphysique, une interprétation mimétique du nihilisme nietzschéen.

par Alexandre Avril

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Paolo D'iorio.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences (Paris) , en partenariat avec La République des Savoirs : Lettres, Sciences, Philosophie (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    L'objet de ce travail doctoral sera de questionner le thème du nihilisme – pensé à la fois comme phénomène de perte du sens des valeurs tel que l'entendait Nietzsche et entreprise de négation et de destruction de la vie par des expressions de violence totale comme le terrorisme, la destruction massive ou les génocides – à l'aulne de l'hypothèse mimétique proposée par René Girard. Celle-ci nous apparaît au fondement d'une ontologie de la relation à l'autre et au monde capable de leur donner sens ou de leur retirer totalement, par le jeu d'une dialectique de la bonne et de la mauvaise imitation : l'imitation vertueuse qui s'oppose à la fascination et au ressentiment pour le modèle devenu obstacle. Avant de penser les fondements mimétiques d'une politique de l'amour, nous interrogerons cette généralisation de la haine des rivaux par la notion d'indifférenciation, l'un des stades de la contagion mimétique chez René Girard, pour éclairer comment le déchaînement de l'imitation dans une société des égaux entraîne l'aggravation des tensions rivales alors même que nos sociétés démocratiques ont oublié le savoir religieux qui servait à la résolution pacifique des conflits communautaires. L'objet de ce travail sera d'apporter un approfondissement critique à la pensée apocalyptique de René Girard.

  • Titre traduit

    The apocalypse of metaphysical desire, a mimetic interpretation of nihilism in Nietzsche's theories


  • Résumé

    The object of this doctoral work will be to question the theme of nihilism - thought at the same time as a phenomenon of loss of the sense of values ​​as understood by Nietzsche and an enterprise of negation and destruction of life by expressions of total violence as terrorism, mass destruction or genocide - in line with the mimetic hypothesis proposed by René Girard. This one appears to us as the foundation of an ontology of the relation to the other and to the world capable of giving them meaning or of withdrawing them totally, through the play of a dialectic of good and bad imitation: a virtuous imitation against fascination and resentment for the model that has become an obstacle. Before considering the mimetic foundations of a policy of love, we will question this generalization of the hatred of rivals by the notion of indifferentiation, one of the stages of the mimetic contagion in René Girard, to illuminate how the unleashing of imitation in a society of equals entails the aggravation of rival tensions even as our democratic societies have forgotten the religious knowledge that served for the peaceful resolution of communal conflicts. The object of this work will be to bring a critical deepening to the apocalyptic thinking of René Girard.