La mobilisation des Ukrainiens d'Europe occidentale face à la crise ukrainienne : une étude géographique en France et en Allemagne

par Herve Amiot

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de William Berthomière et de Yann Richard.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Passages (Pessac, Gironde ; Pau ; Talence, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 10-07-2017 .


  • Résumé

    Dans le contexte de la crise ukrainienne de 2014, marquée par les manifestations sur la place Maidan à Kiev et le début de la guerre dans l’Est du pays, des groupes d’Ukrainiens se sont organisés dans divers Etats européens pour soutenir le mouvement à distance. Cette thèse vise à étudier l’engagement des migrants ou des descendants de migrants ukrainiens vivant en France et en Allemagne, dans les questions qui touchent leur pays d’origine. Alors que la question des mobilisations de communautés immigrées a surtout été abordée dans le contexte nord-américain, le contexte ouest-européen, en l’occurrence français et allemand, semble également pertinent : d’une part, l’Ukraine est engagée dans un processus d’intégration à l’Union européenne ; d’autre part, l’Europe occidentale est le théâtre d’une importante immigration ukrainienne depuis les années 1990, venant s’ajouter aux descendants des migrants du début du XXème siècle. A la croisée de la géographie des migrations et de la géopolitique, il s’agit de voir en quoi l’expérience de la migration, le statut social dans le pays d’accueil, la référence à plusieurs espaces d’appartenance, ou encore les différences générationnelles, entrainent des mobilisations différenciées dans les domaines politiques, économiques, culturels. La perspective comparative permet, d’une part, de saisir le rôle du contexte du pays d’accueil sur l’engagement des Ukrainien, et d’autre part, d’étudier l’émergence d’un espace politique transnational entre les pays d’accueil (France et Allemagne) et le pays d’origine.

  • Titre traduit

    The engagement of Ukrainians abroad in the context of the Ukrainian crisis: a case study in France and Germany


  • Résumé

    In the context of Ukrainian 2014 Maidan revolution, followed by the beginning of the war in the East of the country, Ukrainian communities in several European states organized events and associations to support the Maidan pro-European movement. This thesis focuses on the engagement of Ukrainian migrants or people from Ukrainian roots living in France and Germany about questions dealing with their homeland. Whereas questions of ethnic mobilizations have mostly been studied in North-American context, the European context – in this case France and Germany – provides an interesting insight. First, Ukraine has started an integration process with the European Union. Second, France and Germany are diplomatically engaged towards Ukraine. Third, an important flow of Ukrainian migrants has come in Western Europe since the 90’s, joining the descendents of the first Ukrainian migrants (beginning of 20th century). At the crossroads of geopolitics and geography of migrations, this research aims at understanding how different experiences of migration, social status in the host country, links with the homeland, or differences of generations, produce different forms of engagement in political, economical and cultural fields. The comparative approach is used to understand the influence of the host country context on the Ukrainian’s mobilization. It also allows us to study the appearance of a transnational political space between different host countries (France and Germany) and the homeland.