Etude des dispositifs d'open innovation pour l'amélioration des interfaces Universités/PME

par Hezam Haidar

Projet de thèse en GI : Génie Industriel : conception et production

Sous la direction de Jean-François Boujut et de Karine Evrard Samuel.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale Ingénierie - matériaux mécanique énergétique environnement procédés production (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire dSciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble (laboratoire) et de Conception Collaborative (equipe de recherche) depuis le 01-11-2016 .


  • Résumé

    Les questions d'entrepreneuriat sont largement traitées aujourd'hui. L'entrepreneuriat interne pour favoriser l'émergence d'innovations dans les grandes entreprises est souvent accompagné par des incitations internes de ces grands groupes. De même l'entrepreneuriat par la création de start up sont très fortement soutenus par les pouvoirs publics pour inciter les individus (innovateurs, étudiants, chercheurs, etc.) à la création d'entreprise. Cependant, la partie amont du processus est peu étudiée, particulièrement l'accompagnement du processus de créativité depuis la génération de concept et de création de preuve de concept. C'est à dire la partie qui consiste à générer, consolider, mettre à l'épreuve les idées afin de construire des preuves de concepts (prototypes fonctionnels, maquettes, études d'usage, business models, etc.) suffisamment robustes pour convaincre des décideurs d'investir dans le projet. Il existe aujourd'hui une grande capacité de support et d'accompagnement dans les universités, autant par le potentiel humain (étudiants, enseignants, chercheurs, ingénieurs) que par le potentiel matériel (plateformes technologiques, laboratoires). La problématique de la thèse si situe donc dans l'articulation de ces moyens pour créer des potentiels d'innovation collaborative entre les différentes parties prenantes. L'innovation collaborative sera un concept clef de la thèse. L'objectif de la thèse sera de faire un bilan des mécanismes d'incitation et de promotion de l'innovation dans le cadre université-entreprise. A ce titre l'éco système Grenoblois est d'une grande richesse. On aura aussi l'opportunité d'étudier les approches des partenaires du projet OIPEC. A partir d'études de cas dans une démarche de recherche intervention l'objectif sera de développer un modèle de relation université-PME ainsi que les outils méthodologiques de mise en œuvre de ce modèle dans le cadre de Grenoble INP. La création de valeur par le co-développement des approches centrées technologie, usage, business, intégrant le développement des approche produit-service ou économie de la fonctionnalité par exemple seront privilégiées.

  • Titre traduit

    Study of open innovation systems to improve interfaces Universities / SMEs


  • Résumé

    The entrepreneurial issues are widely treated today. The internal entrepreneurship to encourage the development of innovations in large enterprises is often accompanied by internal incentives of these large groups. Similarly entrepreneurship through the creation of start-ups are strongly supported by the government to encourage people (innovators, students, researchers, etc.) for business creation. However, the upstream part of the process is poorly studied, particularly the support of the creative process from concept generation and development of proof of concept. the part that is to generate, consolidate, test ideas to construct proofs of concepts (functional prototypes, models, usage studies, business models, etc.) robust enough to convince makers to invest in the project. Today there is a large capacity of support in universities, as much by the human potential (students, teachers, researchers, engineers) that the material potential (technology platforms, laboratories). The issue of whether the thesis therefore in the articulation of these ways to create potential collaborative innovation between different stakeholders. Collaborative innovation will be a key concept of the thesis The aim of the thesis is to make an assessment of the incentive mechanisms and fostering innovation in university-business framework. Grenoble's eco system is very rich. We will also have the opportunity to study the approaches of partners OIPEC project. From case studies in the research process response we will aim to develop a university-SME relationship model and methodological tools implementation of this model in the context of Grenoble INP. Value creation through co-development approaches focused technology use, business, integrating the development of product-service approach or saving functionality such will be favored.