Systèmes aéroportuaires et systèmes territoriaux en mutation : le cas de la France métropolitaine

par Joséphine Chevalier

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Pierre Zembri et de Laurent Terral.


  • Résumé

    Le transport aérien de passagers en France métropolitaine est caractérisé par une croissance annuelle moyenne de 3% ces vingt dernières années. Si l'activité de passagers commerciaux est très concentrée dans quelques plateformes à l'instar de la distribution du trafic dans d'autres pays européens, la France métropolitaine se caractérise en revanche par un nombre plus important de petites et moyennes plateformes. L'objet d'étude de la thèse porte sur l'inscription de ces aéroports « secondaires » -c'est-à-dire inférieurs à un million de passagers annuels- dans leur territoire au regard des enjeux de différentes natures qui interrogent leur devenir. Ces plateformes s'inscrivent tout d'abord dans un contexte d'évolution de la gouvernance à différents niveaux : évolution de la gouvernance des infrastructures en raison de la décentralisation aéroportuaire de 2004 qui a transféré la propriété des aéroports secondaires aux collectivités territoriales et de l'émergence de sociétés privées dans le métier de gestionnaire d'aéroport ; évolution de la gouvernance des territoires dans le cadre de la loi NOTRe qui confie de nouvelles compétences aux Régions en matière de transport ; évolution de la gouvernance supranationale avec les dernière lignes directrices européennes indiquant la fin des aides au fonctionnement aux aéroports sous dix ans. L'avenir du réseau de plateformes secondaires pose également question en matière d'aménagement du territoire au regard de l'évolution à l'œuvre en matière de logique de desserte aérienne et de la concurrence/complémentarité avec d'autres modes de transport, notamment ferroviaire. Enfin, la reconfiguration des dynamiques territoriales en France métropolitaine, traduite notamment par un renforcement du phénomène de métropolisation ou encore par l'attractivité des littoraux et des espaces méridionaux, n'est pas sans conséquence pour ce réseau d'aéroports qui s'intègre à des territoires plus ou moins dynamiques en matière démographique et économique. La thèse s'intéresse à la coévolution du couple aéroport/territoire en prenant en compte les différentes stratégies des acteurs en présence : élus locaux, gestionnaires de plateformes aéroportuaires publics mais également privés et compagnies aériennes.

  • Titre traduit

    The evolving airport and territorial systems : the metropolitan French case


  • Résumé

    Air transport in metropolitan France is characterized by an average annual growth of 3% theses last twenty years. The commercial passenger transport is very concentrated in few airports as in other european countries but there are more small and medium airports in metropolitan France. The thesis studies the integration of these secondary airports in their territory whereas their future asks questions considering the different stakes they have to face. First, these airports face the evolution of governance at different levels : evolution of infrastructures governance considering the airport decentralization in 2004 which transfered the ownership of these airports to the local and regional authorities and the arrival of private operators in the field of the airport management ; evolution of territorial governance regarding the law according new responsibilities to the Regions for transport policies ; evolution of supranational governance considering the last European guidelines published in 2014 and announcing the end of operating aid within 10 years. Then, the future of the secondary airports network raises the question of the spatial planning considering the evolution of the air services and the competition/complementarity with the other modes of transport. Finally, these airports being integrated in more or less dynamic territories economically and demographically, they are concerned by the reconfiguration of the territorial dynamics in metropolitan France, such as metropolisation or the attractiveness of the coastal and southern regions. The thesis studies the co-evolution of the secondary airports and their territories, taking into account the different strategies of the actors such as the local authorities, the public and private airports operators and the airlines companies.