La collecte de fonds par internet dans les associations à but non lucratif : le cas particulier de la France

par Catherine Silva

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Francis Balle.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de Sciences économiques et gestion, sciences de l'information et de la communication depuis le 18-01-2017 .


  • Résumé

    Apparue avec les premières quêtes au profit d''uvres pieuses, la collecte de fonds en France s'est depuis largement professionnalisée. Au fil des années, les acteurs du secteur caritatif ont vu leur métier évoluer s'adaptant chaque fois aux nouveaux médias : radio, télévision, minitel. A partir des années 2000, Internet s'érige progressivement en media incontournable de mobilisation en faveur des causes. En effet, le Tsunami qui frappe l'Asie du Sud en décembre 2004 est un tournant décisif dans le regain d'intérêt pour les technologies de l'information, la catastrophe ayant suscité des dons massifs en ligne et un phénomène majeur « d'e-solidarité ». Le digital s'installe dès lors comme un créneau porteur de promesses. Pourtant, les associations à but non lucratif françaises se heurtent à la dure réalité de la technicité d'Internet. En perpétuel évolution, cet outil, si prometteur, semble parfois mal appréhendé par les organisations, ayant des difficultés à s'adapter à ce média. Cette étude a ainsi pour ambition de retracer l'évolution de la levée de fonds par internet en France et d'exposer les problématiques concrètes auxquels font face les professionnels du secteur. Le don en ligne est-il l'avenir de la collecte ? Ouvre-t-il la voie à une forme d'ubérisation du mode de financement des associations françaises '? C'est ce que nous nous efforcerons de comprendre au cours de la présente analyse.


  • Pas de résumé disponible.