L'impact de la disruption stratégique sur les politiques de ressources humaines des firmes de services professionnels.

par Pascal Jauffret

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Frank Bournois.


  • Résumé

    Ette thèse traite des effets - souhaités et indésirables - de la disruption stratégique dans le secteur des services professionnels, en particulier au travers de l'étude des sociétés mondiales d'audit et de conseil, sur les choix et contraintes de politique d'attraction et de rétention des talents. Jusqu'alors dominées par une approche de management par les ressources (resource-based) et des stratégies de promotion (up or out) et de rotation rapides d'effectifs recrutés à l'issue de leur formation initiale, les stratégies d'acquisition et de rétention des talents des PSF sont désormais de plus en plus déterminées par des facteurs externes difficilement maîtrisables. Au titre des plus évidents, la digitalisation des process conduit à segmenter les métiers et à repenser des équilibres économiques où le cost of technical staff (coûts direct des personnels affectés à la réalisation des missions) est le principal paramètre de maîtrise de la marge d'exploitation. Mais d'autres phénomènes, moins intuitifs, semblent altérer les systèmes établis de gestion prévisionnelle des talents; par exemple, les effets d'anticipation des transformations digitales conduisent les talents à moins considérer les PSF comme des options privilégiées de carrière. Les PSF sont donc confrontées à la réinvention d'un modèle éprouvé, sinon séculaire, d'attraction, d'utilisation, de rétention sélective et de promotion des talents. Cette réinvention nécessite la transformation profonde des modèles de leadership, dans un univers par nature professionnelle et réglementaire peu sensible aux approches de marché.


  • Pas de résumé disponible.