Entre Inclusion et Exclusion des Immigrés : le cas des afghans en Iran-Facteurs démographiques, sociaux et politiques

par Amir Mohammad Amiri

Thèse de doctorat en Démographie et Sciences Sociales

Sous la direction de Alain Blum.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 10-11-2006 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur l’inclusion/exclusion des immigrés afghans en Iran. La situation et la place des immigrés et de leurs descendants étant soumises à des logiques d’inclusion/d'exclusion, cette thèse a été construite autour de cette problématique. Elle se fonde sur une approche « mixte », à la fois quantitative et qualitative en s’appuyant en premier lieu sur une étude qualitative de terrain qui interroge leurs conditions de vie alors qu’ils sont dans une situation provisoire et incertaine, en tentant de comprendre leurs expériences et leurs tentatives et possibilités d'accéder au marché du travail et aux services sociaux. En second lieu, les données quantitatives issues du recensement iranien ont été exploitées et la grande partie des informations sur la répartition géographique, le séjour et les caractéristiques démographiques, sociales et économiques des immigrants ont été obtenues à partir de ces données. Cette analyse met en évidence une politique officielle fondée sur la mise au premier plan de la question du retour et non de celle de la naturalisation et l’intégration, malgré une présence durable des Afghans sur le sol irainien. De plus l’agentivité des immigrés et les efforts qu’ils ont fournis pour s’incorporer dans la société se heurtent aux facteurs structurels et institutions.

  • Titre traduit

    Between immigrants' inclusion and exclusion : the case of Afghan immigrants in Iran : demographic, social and political factors


  • Résumé

    The following doctoral thesis focuses on the inclusion / exclusion of Afghan immigrants in Iran by analyzing the extent to which the status and place of immigrants and their descendants are subject to rationales of inclusion / exclusion. This study makes use of a mixed method approach, both quantitative and qualitative, and is initially based on a qualitative field study that examines the living conditions experienced by Afghan immigrants throughout the duration of their temporary and uncertain situation in an effort to understand their experiences as well as their attempts and opportunities to enter the labor market and access social services. Following this qualitative analysis, quantitative data from the Iranian census were also used and the majority of the information on the geographic distribution and residence of immigrants as well as their demographic, social and economic characteristics were derived from these data. The results of the analysis show that despite the sustainable migration of Afghans, official policy is based primarily on the issue of return, thereby obscuring competing perspectives on naturalization and integration. Moreover, structural and institutional obstacles handicap the immigrants’ political agency and efforts to integrate themselves into the host society.